2
20 nov 2015

Au programme de cette revue de presse, version allégée, OSM biensur avec notamment un changement de symbologie bienvenu et la sortie de "The book of OSM", rien que ça. Et comme souvent de belles et inspirantes représentations cartographiques. Bonne lecture !

Accès direct à : OpenStreetMap | Représentation Carto |

OpenStreetMap

Catégorisation de la taille des batiments à partir des données d'OSM

Ce n'est pas la première fois il me semble que nous parlons de ce type de représentation où l'on voit l'ensemble des bâtiments d'une zone ordonnée en fonction de leur taille. Néanmoins, sauf erreur de ma part, il ne me semble pas qu'un service web permettait de réaliser cela de manière automatique et interactive.

C'est à ce besoin que répond le site Sorted Cities. Une fois la zone désirée choisie, il ne vous reste plus qu'à générer l'image. L'utilisation est très simple, mais malheureusement le choix de la zone est plus que restreint... En même temps, cette limitation est assez logique car Hans Hack, le créateur du site, commercialise des posters personnalisés avec la zone que vous souhaitez. (source : Google Maps Mania).

La symbologie de la carte d'OSM évolue

Ce n'est pas la première fois que la symbologie de la carte par défaut d'OpenStreetMap évolue, mais de l'aveu même des auteurs du billet, c'est certainement l'une des plus importantes en terme de nombre de changements.

À noter que ce nouveau style, a été réalisé lors du dernier Google Summer of Code. En terme de modifications, la partie la plus visible est certainement les routes et lignes de chemin de fer. Qu'en pensez-vous de ce nouveau style ?

before-after road styles

"The Book of OSM" est disponible

bookFruit d'une campagne Kickstarter lancée en décembre 2014, l'ouvrage écrit par Steve Coast, également fondateur initial d'OpenStreetMap, est désormais disponible. Intitulé "The Book of OSM" (un peu prétentieux non M. Coast ;D) est surtout une collection d'interview d'une quinzaine de personnes ayant une influence de l'information géographique volontaire et plus particulièrement d'OpenStreetMap.

Bien que l'ouvrage soit intéressant, je trouve le titre tout de même très trompeur. De plus, je regrette que l'auteur n'ait pas privilégié une approche multiculturelle concernant le choix des invités. Par exemple, la communauté française est très active dans le domaine, mais pourtant pas une ligne sur cet engagement... 

Et vous qu'en pensez-vous ?

Représentation Cartographique

Migrants et Data-Viz - critique d'une carte

Une carte est toujours vecteur d'un message. En fonction des éléments qui sont représentés des graphiques utilisés ou encore de la symbologie ce message peut être plus ou moins orienté. Un des ouvrages qui à mon sens est une bonne illustration est How to Lie with Maps de Matk Monmonier.

La carte parue sur le site Lucify, a ainsi fait réagir Nicolas Lambert du site Neocarto Hypotheses qui lui reproche de renvoyer un message d'envahissement, de submersion liée à l'immigration. Ses arguments portent notamment sur le fait que seuls les flux pays étranger->Europe sont représentés ainsi que le choix de la sémiologie graphique sous forme de flux.

Pour ma part, je ne serai pas aussi critique envers cette carte. En effet, difficile de garder une bonne visibilité en représentant les différents flux vers l'Europe et entre les pays. De même, pour le choix de la sémiologie qui perso ne me choque pas plus que ça. Le rapprochement entre la sémiologie choisie et l'allégorie de la fuite d’eau de Nicolas Sarkozy est je trouve un peu exagérée. Pour l'auteur une carte comme celle présentée sur le site Visions Carto aurait été plus adaptée.

Mon l'impression en lisant le billet de Nicolas Lambert est que l'auteur projette sur cette carte des idées qui lui tienne à coeur mais c'est un regard vers une carte qui n'est pas totalement neutre.

Si je reprends le titre initial de la carte 'The flow towards Europe' (les flux vers l'Europe), je trouve que cette carte y répond bien.

Et vous quelle est votre avis ? Partagez-vous le point de vue de Nicolas Lambert ?

 

18137-8ycwn1

Position satellite temps reel

Patricio Conzalez Vivo publie cette application, Line of Sight, qui permet de consulter la position de nombreux satellites en temps réel. Idéal pour votre pause café au boulot ! Vu le grand nombre de données et de fonctionalités que contient l'appli, je vous conseille de lire le readme de sa page GitHub avant. Au niveau des technos et données utilisées, c'est également assez riche, avec notamment Leaflet, Tangram, OSM et Mapzen.

 

Toute la lumière sur le changement d'heure !

Vous faites partie des gens qui râlent deux fois par an lors du changement d'heure ? Ou au contraire qui s'en réjouissent ? Mais savez-vous vraiment quel effet a le changement d'heure sur vos journées ?

Andy Woodruff s'est attelé à visualiser tout cela. Bon, les cartes ne concernent que les Etats Unis, qui s'y colle pour la France et pour l'Europe ?

Daylight saving time as currently observed

If daylight saving time were abolished

En bref

  • Vous utilisez QGIS ? Venez partager votre expérience au 3ème séminaire utilisateurs QGIS à Montpellier SupAgro, les 10 et 11 décembre !
  • L'OSGeo-fr présentait les logiciels libre en géographie au #OSSParis2015

Commentaires

Commentaire: 

Moi je serais finalement plutôt moins mesuré que Nicolas Lambert: re-poster dans géotamtam le lien vers cette visu, c'est une contribution encore moins utile dans le contexte post-Bataclan.

Les carto animées de flux, c'est très joli, surtout quand il s'agit d'objets abiotiques, comme ici:
http://hint.fm/wind/ ou là: http://earth.nullschool.net/

Mais quand on plaque une symbologie de ce genre sur des existences humaines, on a un matériau tout de suite beaucoup plus casse-gueule. Pour 25 Syriens qui arrivent à déposer une demande d'asile dans un pays de l'UE, combien sont morts sur place ou en route? Et combien sont au Liban ou en Turquie? (http://data.unhcr.org/syrianrefugees/regional.php#_ga=1.81960662.1373395...)

Pour se rendre compte à quel point tous les choix méthodos (1. le focus unilatéral sur l'Europe assiégée, 2. les seules demandes d'asile plutôt que la définition plus générique du UNHCR - pour laquelle il existe AUSSI des données, 3. la sémiologie balistique) sont en fait problématiques dans cette visualisation, voir par contraste le projet de Brian Foo: https://datadrivendj.com/tracks/refugees
(les données ne vont que jusqu'à 2012 certes, mais les différences sont nettes sur les points 1-3)

Commentaire: 

Bonjour Baptiste,

Le projet de Brian Foo est effectivement magnifique. Merci pour le partage.

Concernant l'analyse de la carte de flux présentée par Nicolas, je reste toujours partagé. Est-ce que l'on n'est pas en train d'appliquer sur une carte une représentation qui nous ait propre ?

Arnaud

Ajouter un commentaire