06 juil 2015

« VERCORS éléments » est sous-titré « Histoire et géographie illustrées du massif du Vercors ». Si l’illustration est surtout constituée de 73 photographies choisies pour leur intérêt documentaire et esthétique, l’auteur a conçu 18 cartes originales sur les mêmes critères, par le traitement des fonds et des légendes. Les données sont soit des données numériques publiques libres, soit des données créées par l’auteur à partir de documents, notamment historiques. L’ensemble prend un aspect d’atlas historique et géographique monographique. Comme c’est un livre de vulgarisation, les cartes restent volontairement assez simples.

 Article invite sur la parution de « vercors éléments » par pascal breitenbach, auteur des textes, photos et cartes et auto-éditeur du livre sous l’enseigne Éditerre le 15 06 2015

 

Les cartes ont été réalisées avec QGIS 2.0. Les fonds en relief sont traités avec l’extension Analyse Raster de Terrain ; il y a de la 3D faite avec l’extension Qgis2threejs et aussi des cartogrammes préparés avec ScapeToad. L’auteur est très reconnaissant du travail fourni par les communautés de développeurs et espère valoriser ainsi leurs efforts. Une difficulté commune à ces cartes est venue de la gestion du bleu par le composeur, a priori en RVB, car quand on passe en maquette d’impression au format PDF, avec des couleurs en CMJN, les bleus ne sont plus les mêmes. Le rendu imprimé est donc différent du rendu écran.

Voici 4 exemples de cartes de l’ouvrage.

La première double page est une carte du relief (source : IGN BD ALTI 75 m). La forme du Vercors faisant penser aux ailes d’un papillon diurne, le machaon, les couleurs sont choisies pour lui ressembler et une deuxième carte est ajoutée à gauche, en miroir, afin de compléter l’animal. Juste pour le plaisir ! Dans la publication il y a du texte par dessus, surtout sur les zones blanches, voici la version nue.

La double page finale est bâtie sur le même principe, mais le papillon qui l’a inspirée est beaucoup plus difficile à trouver, au moins pour trois raisons : l’espèce est moins connue, la ressemblance est moins flagrante et l’illustration apparaît en filigrane car elle est recouverte de beaucoup de textes dans la publication. Mais la voici nue spécialement pour GeoTribu.

L’occupation du sol est représentée par étages de végétation : étage montagnard et étage subalpin (source : CorineLandCover). À chaque fois il y a un duo constitué d’un type de forêt dominant (hêtre/pin à crochets) et d’un type de milieu ouvert (prairie de fauche/pelouse pâturée). Les remplissages ne sont pas faits par des couleurs, mais par des textures issues de photographies de hêtraie et de pré fauché. Ici le cas de l’étage montagnard.

Les espaces protégés les plus vastes sont représentés en même temps que les espaces peuplés, figurés sous la forme de carreaux de 200 mètres de côté (source : INSEE). L’idée d’espaces de solitude est alors traduite par une ambiance de ciel nocturne.

Information complémentaire : Initiatives Vercors, ainsi que Éditerre le site de l'éditeur

A propos de l'auteur: 
GeoTribu

Toute l'actualité de la géomatique Open Source ! Mais aussi des tutoriels, des billets de blog, des tests et surtout une bonne humeur géographique !