17 oct 2014

Bon j'espère que vous aimez QGIS parce ce que vous allez en manger dans la GeoRDP de cette semaine ! Entre QuickOSM, le guide PyQGIS, la personnalisation de symbologie et autres, notre ligne éditoriale est sérieusement biaisée ! Mais bon, comme le dit un bon vieux dictons, quand on aime on ne compte pas ! Ne vous inquiétez pas on vous parlera tout de même d'autres choses, les sorties de LizMap Web Client (QGIS Server, ça compte pas !) et de Versio, sans compter nos habituelles sections "Représentation cartographique" et "Divers" toujours aussi fournies et croustillantes en info. Bonne lecture !

Accès direct à : Sorties de la semaine | Client | Logiciel | Représentation Carto | Conférences | Divers |

Sorties de la semaine

LizMap-Web-Client 2.10.0

La société Montpelliéraine 3Liz sort son une nouvelle version de LizMap Web Client en 2.10.0. Pour rappel, il s'agit d'un client web permettant de visualiser des informations géographiques, servies par QGIS-Server (WMS + WFS). Pour ceux qui ne connaissent pas encore cet outil, sachez que l'originalité de Liz Map se trouve dans le couple LizMap Plugin + LizMap Web Client, en effet LizMap plugin s'installe directement dans votre logiciel QGIS, côté client lourd, et vous permez très facilement de déployer et publier vos projets QGIS sur le web ! Et hop... coup de baguette magique, fini les MapFiles et compagnie !

Cette nouvelle version de lizMap Web Client vous permet de personnaliser plus facilement le design de l'interface. On y trouvera également l'intégration de 2 nouvelles langues : le portugais et le grec. L'intégration des services du Géoportail de l'IGN a également été améliorée. Pour plus d'infos, René-Luc D'Hont a publié un billet sur son blog listant toutes les nouveautés.

Versio

Boundless a annoncé cette semaine la sortie de Versio. Késako ? C'est une plate-forme web de gestion de données spatiales. En gros, c'est la version web (et certainement payante) de GeoGig (projet open source, anciennement appelé GeoGit, initié par Boundless). On en sait pas beaucoup plus pour l'instant, cette sortie a plus pour objectif de mettre l'eau à la bouche. En effet la plate-forme est en version beta et l'accès se fait à travers une demande de compte. Pour en savoir plus, on peut quand même lire le post d'annonce et le début de doc (utilisation du plugin QGIS et API). Quant à GeoGig, il est en version 1 beta 1 et la version stable ne devrait pas tarder. On vous tiendra au courant de ce projet super intéressant !

Client

QuickOSM

Contribuer à OpenStreetMap, c'est bien. Pouvoir réutiliser les données, c'est encore mieux. QuickOSM est un plugin qui permet d'interroger l'Overpass API d'OpenStreetMap directement dans QGIS. Vous pouvez spécifier une clée/valeur et une emprise géographique puis exécuter la requête. Une fois les couches récupérées, quelques actions QGIS sont fournies, vous pouvez par exemple directement éditer un objet dans JOSM. Le plugin est disponible dans votre gestionnaire d'extension de QGIS. Si voulez voir un aperçu des fonctionnalités de QuickOSM, c'est par là.

 

QuickOSM from Etienne Trimaille on Vimeo.

Logiciel

Qgis et la personnalisation de vos cartes

Encore un post sur notre logiciel de cartographie Open Source préféré ;), vous l'avez compris nous parlons encore une fois de QGIS. On ne présente plus la puissance de son moteur de symbologie, nous avons publié de nombreux posts à ce sujet, notamment au travers des travaux d'Anita Graser. Il y a deux semaines un tutoriel simple et très intéressant a été mis en ligne par Nicolas Rochard sur le Portail SIG donnant les clés pour éditer des trames et des pictogrammes SVG directement depuis QGIS ! Encore une clé supplémentaire à votre boite à outils pour faire de très jolies cartes ! Jetez un coup d'oeil sur le Flickr de QGIS pour vous inspirer de créations exitantes !

Le nom et le logo QGIS

Le nom et le logo de QGIS sont désormais une marque déposée ! Au quotidien, ça ne change pas grand chose pour la plupart des utilisateurs du logiciel ! Pour l'équipe de GeoTribu, on peut toujours vous concocter des news sur QGIS, sans que ça change quoi que ce soit pour nous ! En revanche, si vous êtes développeur d'applications et que le nom de votre application contient le mot "QGIS", et que vous souhaitez commercialiser ces applications, vous devez désormais faire une demande de licence... Plus d'infos par ici !

Débuter avec PyQGIS sous Windows

Si vous êtes sous Windows, que vous souhaitez mettre les mains dans le cambouis avec QGIS et PyQGIS mais que vous ne savez pas par où commencer, ce guide écrit par Gary Sherman pourrait bien vous être utile... 

De quoi vous faciliter la tâche pour créer de nouveaux plugins pour QGIS !

Neatline: quand les humanités numériques rencontrent la cartographie

Nous vous avons parlé plus d'une fois des humanités numériques. C'est pourquoi nous sommes contents de vous présenter Neatline, un outil fonctionnant avec Omeka, un composant serveur pour la publication de collections (musées, bibliothèques,archives...). Il se rapproche fortement des outils de MapStory mais présente l'avantage de s'interfacer directement avec des ressources plutôt que de devoir produire une MapStory à partir de rien.

Par ailleurs, ce qui est appréciable est qu'ils prennent une approche à la Zoomify: afficher des contenus non cartographiques mais garder les interactions cartographiques. Par exemple, avec des textes historiques sur la carte, il est possible de survoler des bouts de texte ou des schémas pour les lire en détail. L'usage de flèches et autres élements de schématisation font penser à des chorèmes (voir la chorématique de Roger Brunet)

Admirez les exemples, qu'il s'agisse d'échanges de lettres lors de guerre, des points d'atterrissage des missions Gemini ou bien de l'usage historique pour décrire une évolution architecturale d'un lieu. Si vous avez des avis sur les Map Story, n'hésitez pas!! En effet, nous avons pu louper des fonctions dans les autres solutions similaires à celles de Neatline.

Représentation Cartographique

Huit projections pour décrire le monde (entre autres)

Les déformations géométriques liées à la projection, que vous avez choisi pour réaliser votre carte, vous ont toujours intrigué? Cette semaine le blog de GoogleMapsMania consacre un post à ce sujet. Vous y trouverez un lien vers une page permettant de sélectionner le continent sur lequel vous souhaitez visualiser les différences engendrées. Allez donc faire un tour du coté de l'Europe !

 

Colorisation selon l'orientation de la route

Cette semaine on vous parle d'un projet nommé Crayon Grids, qui consiste a symboliser un réseau routier, selon un critère bien particulier, l'orientation de chacun des tronçons. La variable graphique choisie est la couleur, et pas n'importe quelle couleur, des couleurs fluos, ce qui produit un résultat graphique assez chouette (exemple ci-dessous) :

 Vous l'aurez compris l'idée est de représenter visuellement, à l'aide de la variable couleur, des signatures géométriques de différents réseaux urbains. Il s'agit concrètement d'appuyez / d'accentuer visuellement les caractéristiques spatiales de ces objets cartographiques. Ce qui est intéressant dans ce mode de représentation, c'est de pouvoir comparer visuellement les structures urbaines de différentes grandes villes du monde. On ne vous l'apprendra pas, les villes Nord Américaine, possèdent des réseaux urbains, qu'on qualifie souvent de "quadrangulaires" alors que nos bonnes vieilles villes Européennes ont des réseaux qualifiés de "radio-concentriques". Si vous souhaitez mener votre petite analyse sur d'autres régions géographiques, il existe un outil assez formidable, nommé VeloViewer, qui produit un graphe à la volée, à partir de données OSM, des différentes orientations des tronçons de routes de l'emprise sélectionnée:

Cet outil a notamment servi a mené une comparaison des réseaux routiers sur différentes grandes capitales mondiales, on regrettera la non prise en compte de l'échelle, un critère qui apparait incontournable pour effectuer une comparaison correcte:

Si vous souhaitez plus d'informations sur ce projet, il est relayé sur le blog de GoogleMapsMania.

Les Null Archipelago, mythe ou réalité cartographique

Si vous avez fait, un peu de WebMapping, vous devez avoir frôlé la "Null Island" ou "Null Archipelago" sans le savoir. Typiquement, quand vous mettez vos coordonnées en degrés plutôt qu'en mètres en Spherical Mercator, vous la trouvez, elle est au large du continent Africain.

Ce qu'on appelle la "Null Island" ou "Null Achipelago", c'est l'endroit où les coordonnées sont 0,0. Dans les faits, selon les projections, leur emplacement varie. Certaines ne sont pas des îles ou sortent du cadre (leurs coordonnées sont "en dehors" du globe). Pour apprécier, allez sur cette démo basée sur l'API ESRI. Ils manquent quelques crédits en particulier sur la manière de produire les emplacements des "Null Island". Vous trouverez la requête pour PostGIS sur le blog de Stephen Mather

Conférences

Séminaire QGIS à Montpellier

La deuxième édition du Séminaire QGIS organisé par Montpellier SupAgro et AgroTIC Services aura lieu le 10 décembre prochain. Comme l'année dernière, cela se passera dans les locaux de Montpellier SupAgro.

Le programme est en cours d'élaboration, l'appel à conférence est lancé. Le matin sera consacré aux sociétés impliquées dans le développement et l'après-midi sera pour les retours d'expériences (aménagement du territoire, environnement, agriculture, …). Plus d'informations sur la page de l'événement.

Divers

PostGIS vous donne l'heure

Inutile, donc indispensable, proverbe bien connu chez les geeks que nous sommes. Vincent Picavet nous propose une horloge en utilisant PostGIS et QGIS !

A clock with postgis

Si vous designez votre propre horloge, partagez votre design sur le hashtag #PostGISClock ;-)

Le FIG sur France Inter

Vous êtes cartographe, est-ce que vous avez encore du travail à l'heure de GoogleMaps, de GoogleEarth et de tous ces outils formidables qui permettent de nous géolocaliser à partir de nos téléphones portables ?

[Nicolas Demorand]

Je vous invite à écouter l'interview de Jasmine Salachas, en direct du FIG de St-Dié-des-Vosges, très très intéresant! Si vous souhaitez zappé la première partie, l'interview commence à partir de la 22ème minute et finie à la 29ème. Bonne écoute !

En bref

 

Ajouter un commentaire