2
05 sep 2014

36è semaine de 2014 et donc 36è revue de presse géomatique. Celle-ci est particulièrement chargée et on ne va donc pas en rajouter avec une intro trop longue. Nous vous laissons  découvrir les différentes actualités, il y en a pour tous les goûts.

Nous prenons tout de même le temps d'attirer votre attention sur la mise en place d'une newsletter hebdomadaire pour ceux qui voudraient recevoir nos contenus directement dans leur boîte de réception. A l'image du site, il n'y a évidemment aucun usage commercial ou autre des adresses mèl. C'est encore en cours d'élaboration donc n'hésitez pas à nous faire vos retours ou à venir nous faire profiter de vos éventuelles lumières en la matière :)

Accès direct à : Sorties de la semaine | Représentation Carto | Conférences | Divers |

Sorties de la semaine

OSGeo Live 8

Ce n'est pas la première fois que nous abordons OSGEO Live dans nos colonnes, mais c'est avec toujours autant de plaisir que nous en reparlons. En effet, c'est ce type de projet qui nous font aimer l'Open Source. Imaginez tout simplement avoir la possibilité de disposer de tous vos logiciels SIG préférés sur une image disque ou une clé USB ! C'est tout simplement ce que propose OSGEO Live !

Depuis peu, une nouvelle version de ce projet est disponible. Les nouveautés sont notamment la migration vers la distribution Lubuntu moins gourmande en ressources ou encore la mise à jour de plus d'une trentaine des logiciels installés. Si vous n'en avez pas encore eu l'occasion, n'hésitez pas à essayer ;)

Menu d'OSGeo Live 8

Bootstrap et OpenLayers clés en main

Si vous êtes dans le monde de la cartographie web, vous connaissez déjà très certainement le projet Bootleaf qui s'appuie sur Bootstrap et Leaflet. Pour les amoureux d'OpenLayers à part à le faire vous même il n'existait à l'heure actuelle pas de réelle alternative. C'est un manque désormais comblé grâce à Jackie NG qui met à disposition sur son blog deux templates intégrant Bootstrap et OpenLayers. De quoi démarrer rapidement un nouveau projet carto sans se prendre la tête :) Allez donc jeter un oeil sur le dépôt GitHub.

Template Bootstrap + OpenLayers (3 colonnes)

Fiona 1.2, RasterIO 0.12 et Shapely 1.4

FOSS4G 2014 oblige (du 8 au 13 septembre), Sean Gillies a pris le temps de mettre à jour Fiona et RasterIO. Pour rappel, il s'agit de bibliothèques Python qui encapsulent OGR (Fiona) et GDAL (RasterIO) de façon à rendre plus facile/humain leur utilisation. Dans son billet de blog, il annonce également la nouvelle version de Shapely  qui permet de manipuler des shapefiles de façon à la fois poussée et simple.

 

OTB 4.2 et Monteverdi2 0.8

L'Orfeo ToolBox et son interface graphique Monteverdi2 passent un nouveau cap et continuent de gagner en stabilité mais aussi en fonctionnalités. L'annonce donne les principales nouveautés, tandis que la release notes dresse la liste exhaustive parmi laquelle nous retiendrons :

  • lecture du format JPEG2000
  • meilleure lecture des GeoTIFF
  • lecture des métadonnées des images SPOT 6
  • une énorme amélioration des performances pour les algorythmes d'Haralick
  • nouveau moteur de rendu dans Monteverdi2 (Ice, présenté en février)
  • une quarantaine de problèmes corrigés

Si vous n'avez jamais pris le temps de vous pencher sur cette suite d'outils, on est allé vous chercher la playlist des tutoriels vidéos :

Représentation Cartographique

L'humeur des quartiers

Le projet créé par Kati London consiste à récupérer les plaintes de voisinage émises à New York au travers de la ligne 311.

Les e-mails, contenus des appels téléphoniques, textos sont scrutés et synthétisés sous la forme d'un tableau de bord sur la plate-forme du projet appelée herehere.

Une carte figure par quartier les plaintes les plus récurrentes, ainsi que les plus récentes, par type, dans le but de stimuler l'engagement civique des habitants.

Bruit, ordures sauvagement abandonnées, insécurité, ...tout est scrupuleusement consigné et analysé au travers d'un serveur appelé "sentient data server", traduit en français par "serveur de données doté de sentiments"

Les quartiers sont comparés et des prix leur sont décernés selon leur performance dans la remontée d'informations pour un certain type de désagréments : "Biggest Trash Talker" pour les déchets et "Sharpest Eyes on the Street" pour l'insécurité.

Traduit du site Fast Co

Des sensations à la carte

Les cartes sont chargées de lieux, mais aussi investies de personnes, et donc d'émotions. Ce qui peut constituer l'individualité d'une carte, c'est la singularité des sensations qui la traversent. Les affects associés à une carte la rendent unique, touchante et proche à la fois.

Nous avons vu le portail herehere qui s'occupe de puiser dans une source de données particulière, la ligne 311. Nous connaissons aussi les applications de chek-in comme foursquare, parfois introduites par les réseaux sociaux comme facebook, depuis lesquelles les lieux se chargent d'émotions.

Dans la même veine que ces outils-là, avec un degré de sophistication technologique moindre mais d'accessibilité du coup plus élevé, le portail jdgmentalmaps vous propose de lui soumettre vos cartes émotionnelles, c'est-à-dire des cartes sur lesquelles vous auriez consigné vos impressions, vos sensations concernant les pays, les villes, les quartiers qui vous auraient tenu à coeur.

Virée bucolique

Toujours dans le registre des cartes émotionnelles, parlons à présent des itinéraires bucoliques.

Qui ne s'est jamais ennuyé à rouler sur une autoroute et préféré à celle-ci une départementale bordée de platanes, traversant des champs de blé et de tournesol baignés de soleil ?

C'est parce que les routes les plus rapides ne sont pas forcément les plus agréables que Daniele Quercia et ses collègues du Yahoo Labs ont décidé de concevoir un outil conseillant les itinéraires, non en fonction de leur rapidité, mais en fonction de leur beauté.

Pour cela, des images street view ont été récupérées et soumises au vote d'utilisateurs par le biais du site urbangems (d'ailleurs, n'est-ce pas paradoxal pour une équipe de Yahoo d'utiliser un service google).

Aussi, des photos des endroits choisis par l'équipe ont été récupérées depuis flickr. Le nombre de photos prises à un endroit ainsi que la qualité des commentaires associés à celles-ci se sont avérés de précieux indicateurs pour estimer la beauté de routes.

Une bel itinéraire serait ainsi en moyenne 12% plus long qu'une route rapide, ce qui est peu et ferait de celui-ci une alternative intéressante pour le voyageur bucolique.

En somme, leur outil, qui mise sur l'agréabilité plus que la vitesse, invente une nouvelle façon d'interagir avec la ville. De la nouvelle technologie qui promeut la lenteur, ce n'est pas courant, et apparemment, ça tient la route (par exemple, imaginons que vous envisagiez un road trip en amoureux).

Traduit du site geoawesomeness

Conférences

SAGEO 2014

On vous a déjà parlé du GDR Magis et comme chaque année ce groupement de recherche organise sa conférence annuelle : SAGEO. Ca se déroulera à Grenoble, du 24 au 27 novembre 2014.

Bannière de SAGEO 2014

La géoinformation pour tous

Le 28 octobre prochain, l’ASIT VD fêtera ses 20 ans et profite de cette occasion pour organiser une journée avec comme thème «  La géoinformation pour tous  ». Et pour faire les choses en grand, cette manifestation aura lieu dans le SwissTech Convention Center à l’EPFL.

La géoinformation pour tous

En plus du programme très varié, passant de l’innovation géomatique aux retours d’expériences de communes, à l’accès à la masse de géodonnées ainsi que le futur de l’ASIT VD ; de nombreux acteurs de la géoinformation seront présents sur leurs stands pour vous présenter leur activités et produits. Si vous jetez un coup d’œil attentif au programme, vous remarquerez même qu’une personne de l’équipe GeoTribu sera présente ;)

Cette journée des 20 ans de l’ASIT VD est immanquablement l’événement géomatique de cette rentrée, alors si vous avez l’occasion de venir, n’hésitez plus car en plus l’événement est gratuit (inscription obligatoire).

Divers

Drones : le mot-clé qui s'envole

Presqu'un an après notre GeoInterview sur le sujet, l'actualité des engins volants sans pilotes est de plus en plus chargée et la concrétisation (et la médiatisation surtout) des études de Google pour la livraison par drone ne risque pas de faire baisser la tension.


Google révèle son drone qui livre des colis par lemondefr

Ce qui me paraît intéressant est tout de même de voir que cette technologie est en train d'être digérée par la société civile, après être venue du monde militaire et high-tech. C'est ainsi que la préfecture de police de Paris va tester les drones et que cela appelle évidemment de nouveaux enjeux : surveillance, espace privé / espace public, confidentialité, etc.

Mappemonde 113

Non 113 n'est pas l'âge du site internet de la revue de géographie en ligne (qui elle a 30 ans), mais bien son dernier numéro. Nous vous invitons à au moins aller jeter un oeil au sommaire et même à vous y abonner. Personnellement, j'ai bien aimé "Ma petite géographie" qui propose une analyse des espaces vécus par les enfants. Voilà de quoi alimenter une rentrée scolaire rythmée par les débats...

En bref

Commentaires

Commentaire: 

Pour faire suite à votre info sur la sortie de swissBUILDINGS3d en version 2, je suis tombé sur cette vidéo d'Oslandia qui a développé un client SIG 3D WebGL :

http://vimeo.com/105323534

Continuez votre revue de presse car c'est chaque semaine très intéressant et varié.

Pierre

Commentaire: 

Merci on essaiera d'en parler la semaine prochaine. En se rappelant qu'un client de visualisation 3D a vu le jour il y a un peu plus d'un mois, ça pose la question de la mutualisation des efforts dans le développement Open Source.

Ajouter un commentaire