9
13 sep 2013

Décidemment c'est la rentrée, l'été est fini et il pleut ... mais c'est une pluie de news cette semaine. Côté client comment faire des choses bien sympathiques avec TileMill, géoréférencer une carte via le web, une liste de bibliothèques carto - costaud la liste :) - et un webservice de paléolocation ! Côté logiciel une nouvelle version de MapBender3, des news du côté de PostGIS et des outils pour avoir des chouettes fonds d'écran :) On revient en force chez OSM avec une Mercedes, du changement chez Steve Coast, un chouette script pour étendre l'OverpassAPI et une étude autrichienne sur les contributeurs. Un peu de D3.js côté représentation avec des anamorphoses sur les données du bon coin. Enfin on revient encore avec la projection Mercator, une petite vidéo de chez MapBox, et du sport - c'est pas parce que c'est la rentrée qu'il faut oublier de se bouger un poil :)

Bonne lecture !

Accès direct à : Sorties de la semaine | Client | Logiciel | OpenStreetMap | Représentation Carto | Divers |

Sorties de la semaine

Mapbender3 sort en version 3.0.1

Mapbender3 vient de sortir en version 3.0.1. Vu que ce n'est pas le framework webmapping le plus connu, voici quelques ressources pour en savoir plus sur cette soluton implémentée en PHP et Javascript : Tout d'abord la demo pour jouer avec puis la doc pour en savoir plus. Et enfin, pour ceux que ça intéresse, la liste des "issues" résolues pour cette version.

Client

TileMill, quelques exemples

TileMill ne doit plus être un outil inconnu pour vous, on vous en parle de temps en temps! Vous savez cet outil créé par MapBox et porté par ce slogan: Make beautiful interactive maps ! Cette semaine, TileMill revient sur le devant de la scène avec le projet de Christopher Wesson. Grâce à TileMill, il a réalisé quelques cartes vraiment sympas qui illustrent les unes de journaux les plus populaires par pays... Il nous livre sa méthode. Si sa démarche a réveillé en vous des idées et que vous souhaitez désormais dompter l'outil, la référence reste la documentation officielle du projet. Nous vous invitons aussi à profiter d'une petite démo qui montre le passage aux tuiles vectorielles dans TileMill version 2 (cela permet de styler dans le navigateur plutôt qu'avoir des images statiques).

Géoréférencer votre carte trouvée sur le web !

Avant de commencer à vous décrire cet outil magique, il va falloir vous créer un compte pour que vous puissiez l'utiliser, l'accès n'est pas libre. Visualisez la vidéo de démo ci-dessous, ça vous donnera envie de créer un compte de suite.

Cet outil nommé Georeferencer, va vous permettre de georéferencer n'importe quelle carte au format image trouvée sur le web, à partir de son URL. Je m'explique, par exemple vous faites une recherche "Google Image" avec les mots "Carte" et "Ancienne". Vous récupérez l'URL de l'image que vous collez dans l'interface de Georeferencer. Vous spécifiez vos points de contrôle, comme si vous étiez sur votre logiciel SIG Desktop, vous enregistrez le tout, vous pouvez maintenant visualiser le résultat puis faire un export des points de contrôle et de l'image source désormais géoréférencée. Magique !

Ce projet est soutenu par Old Maps Online, un outil interactif de recherche de cartes anciennes !

Visualiser les plaques tectoniques

Vous êtes passionnés par la Géologie et les Sciences de la Terre nous aussi! Petit défi, vous êtes actuellement tranquillement installé en train de savourer la délicieuse revue de presse de Géotribu, désolé mais j'ai une colle à vous poser. Où se trouvait votre position géographique actuelle (X;Y) au Callovien (Jurassique moyen, période géologique du Mésozoïque) en tenant compte de la tectonique des plaques (bien évidemment)? Ok, ce n'est pas facile... nous avons un outil  qui devrait vous permettre de répondre facilement à cette question. Bonne chance!

 

 

50 librairies javascript pour créer votre appli cartographique

Ce n'est pas faute de faire notre travail de rdp consciencieusement, mais honnêtement je ne savais pas qu'il y avait autant de librairies cartographiques disponibles. Un grand merci au rédacteur de techslides qui a rassemblé une liste bien complète des différentes librairies cartographiques javascript. Attention néanmoins, toutes ne sont pas/plus maintenues et les fonctionnalités peuvent varier.

Logiciel

Du satellite en fond d'écran

Pour vous assurer que chacun sache votre amour pour les images satellites, pourquoi ne pas aller jusqu'à en décorer votre fond d'écran ? Pour cela, voici deux solutions :

(Source : Laurent Jégou et GIS-blog.fr)

Cheat Sheet Refcardz pour PostGIS

Vous vous mettez à PostGIS et vous avez donc besoin de consulter régulièrement la doc ? Avant d'investir dans du lourd, jetez un oeil à cette Cheat Sheet Refcardz consacrée à PostGIS 2.1. Elle est rédigée par les mêmes auteurs que Postgis in Action, Leo Hsu et Regina Obe qui font autorité dans le monde PostgreSQL / PostGIS. Si vous ne connaissez pas les Cheat Sheet Refcardz, ce sont des documents succincts (PDF d'environ 7 pages) regroupant l'essentiel pour apprendre ou approfondir un sujet lié à l'informatique (technologie, langage de programmation, logiciel, etc...). Celle-ci est la première ayant un lien avec les SIG. La liste complète des Cheat Sheet est ici. À noter qu'il faut être inscrit pour pouvoir les télécharger.

OpenStreetMap

Roulez pour Mercedes avec OpenStreetMap

À votre avis quel est le point commun entre OpenStreetMap et Mercedes? A priori pas grand chose, l'un est un projet de base de données libre, l'autre un fabricant de voitures. Et pourtant un lien nommé JOSM les unit ! En effet, sur cette vidéo (à 40s) promotionnelle publiée par Mercedes on voit clairement l'interface de JOSM. Au-delà de cette bonne nouvelle pour JOSM, je trouve ce teasing particulièrement bien réalisé. La prouesse technologique est réellement impressionnante.

D'ailleurs sur ce sujet, rappelons que Google a récemment investi plusieurs millions dans la compagnie de Taxi Uber. Ce même Google qui travaille à fond sur la conduite autonome. Pas la peine de vous faire un dessin pour vous laissez imaginer la suite ! Serez-vous prêt à vous faire conduire sans chauffeur ?

Changement professionnel pour Steve Coast

Première nouvelle, Steve Coast, fondateur du projet OpenStreetMap, quitte Microsoft pour rejoindre telenav. Rappelons que Steve Coast avait été à l'initiative de l'ouverture des images satellites de bing. Mais c'est maintenant vers un autre horizon qu'il se tourne. Horizon qui se nomme Scout.

Seconde nouvelle, lors du State Of The Map, Steve Coast en a profité pour présenter son nouveau service MapClub. Ce service s'adresse principalement aux professionnels souhaitant intégrant OSM dans leurs applications. En terme de tarif, cela s'échelonne entre 4$ pour la formule basique jusqu''à 99$. Pour le moment, la démarche commerciale, tout comme les fonctionnalités sont assez floues. Un projet à surveiller !

Requêtes Overpass API étendues

Pour ceux qui ne connaissent pas, Overpass API est comme son nom l'indique une API vous permettant de récupérer les données OpenStreetMap. Contrairement aux autres API disponibles, celle-ci se distingue par sa grande souplesse et surtout par la possibilité de récupérer de gros volumes de données. Néanmoins, il peut arriver parfois que vous souhaitiez récupérer de très très gros volumes de données. Au hasard un pays ou la terre entière. Bon là va falloir les astuces, ou plus simplement utiliser le script que nous a gentiment pondu Rodolphe Quiédeville. Le fonctionnement de celui-ci n'est pas bien compliqué et je vous laisse le soin de consulter son billet pour plus de détails.

Pourquoi les contributeurs OSM ne contribuent pas?

Bing Maps annonce qu'il vient d'ajouter 315 To de photo aérienne ! Ouahou, vingt fois la France! C'est une très bonne nouvelle pour les contributeurs OSM, des photoaériennes toutes neuves, riches d'informations géographiques toutes fraîches, qui ne demandent qu'à être intégrées dans la base de données OSM. Petit souci, dans le même temps, une étude demandée par le Ministère des Transports Autrichiens annonce que 65% des contributeurs OSM ne contribuent pas! Aïe! Beaucoup de travail, mais moins d'ouvriers que prévu qui mettent la main à la pâte! À en croire les résultats de l'étude, les contributions prendraient trop de temps et l'édition serait trop complexe, ou alors ça ne sert à rien de contribuer "tout est déjà fait autour de chez moi". Dans ce cas, ne vous en faites pas, les nouvelles images Bing  ne concernent pas la France. Comme ça c'est réglé !

Représentation Cartographique

La France du bon coin ou les bons coins de France?

Tout le monde connaît sans doute le site du bon coin. Il s'agirait du deuxième site le plus populaire en France en temps passé. Plus qu'un site d'annonces en ligne, il semble que le bon coin ait amené les citoyens à de nouvelles pratiques de consommation et d'échange. A croire que le bon coin est devenu un outil inscrit dans l' « ADN hexagonal ».

Étienne Côme est chercheur à l'IFSTTAR (Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux). Aussi avait-il déjà réalisé des cartes du Vélib' bien sympathiques. Ici, il a décidé d' « observer la France à travers l'oeil du bon coin ». Les cartes sont établies au niveau régional et se déforment par anamorphose (cartogramme de Gastner-Newman) selon que l'on choisisse d'afficher les offres de chaussures, de vins, d'évènements, etc...

On verra que c'est au Nord que l'on achète le plus d'accessoires pour bébés tandis que les offres de caravaning pullulent sur le littoral atlantique. On serait presque tentés de croire que ce site parvient, par ses statistiques d'échanges de biens, à tirer le portrait de notre pays. Côté technique, l'auteur de cette carte interactive a utilisé D3 et le format TopoJSON. Vous trouverez sur son post des détails techniques (on en avait déjà parlé en Février)

 



Divers

Flex projector

La semaine dernière on vous parlait de la projection de Mercator, je crois que le post commençait par "La projection Mercator, c'est le mal ... et pourtant on la voit un peu partout sur le web". Le message est assez clair, alors place à l'illustration des déformations liées aux projections.

Flex Projector est une application qui permet de créer des projections personnalisées en modifiant facilement de nombreux paramètres (j'en fais pas la liste, ce serait trop long, je vous laisse découvrir par vous-même). Vous jouez avec les nombreux boutons, et le résultat graphique apparaît de suite. Flex Projector a été conçu par Bernhard Jenny, avec l'aide de Tom Patterson.

Pour finir, ce jeu, dont on vous a déjà parlé dans une revue de presse antérieure, va vous permettre de comprendre très rapidement les déformations que la projection de Mercator!

Chez Mapbox, on met la forme !

Quand l'équipe MapBox met en place un outil, ils ne lésinent pas sur les moyens, et on peut dire qu'ils mettent la forme! C'est ce qui donne généralement envie d'aller s'intéresser à leurs outils et leurs idées! Même quand ils cherchent à recruter pour compléter leurs équipes, ils mettent la forme... Je vous laisse regarder la vidéo accompagnant les offres d'emploi, pour présenter l'entreprise... Des gens cools vraiment intéressés par leur boulot, des baby-foot, des locaux au top, une technologie de pointe, des écrans tactiles... une petite leçon de communication pour les bureaux d'études français qui ne nous font pas rêver de la même façon!

Regardez leurs offres, peut-être qu'il y en a une qui correspond à votre profil... Good luck ! 

Le passé de New-York à la loupe

Cette carte interactive révèle par l'intermédiaire d'une loupe New-York, telle qu'elle était en 1836. Selon David Rumsey, qui l'a portée à connaissance, il s'agit d'une des belles cartes établies de la Grosse Pomme. Joseph Colton (1800-1893 : presque centenaire ! ) en est l'auteur.

Les zones ombrées sont les quartiers les plus peuplés ; les collines sont représentées par des hâchures, technique « old school » pour figurer le relief. À l'époque, Central Park n'existait pas encore et aucun projet ne concernait ce secteur.

En fait, ce qui nous intéressait beaucoup dans cette carte, au-delà des informations qui y sont inscrites, c'est la réconciliation, par des technologies récentes et bien pensées, du passé et de l'actuel ainsi que le mode d'exploration. D'ailleurs, il serait sans doute intéressant d'utiliser cette technique pour Paris avec la base alpage ?

 


 

En bref

 

Commentaires

Commentaire: 

Chouette rdp, super référence pour la cheat sheet de Postgis. Il me semble qu'ils préparent une seconde version de Postgis In Action.

Au sujet de Mapbox, c'est clair que la manière dont est pensée leur société est très axée sur le storytelling. Mais bon, si ils s'y retrouvent dans leur modèle économique.
Je me demande le temps que ça leur prend au quotidien d'assurer cette com'.

Commentaire: 

Hola Quentin,

Effectivement la seconde édition de Postgis in Action est en cours. D'ailleurs elle est déjà en "Early Access" (il manque encore 7 chapitres).

Commentaire: 

1) Il pleut à Paris. Paris n'est pas la francophonie, ni la France. J'ai eu bon temps toute la semaine, et ça continue.

2) Pour les contributeurs qui ne contribuent pas, un titre un peu racoleur pour une généralité guère originale. Il y a surement des choses à améliorer dans OSM, mais que les contributeurs restent une minorité par rapport aux consommateurs, c'est assez courant, voir normal. On trouve la même chose vraiment partout.

3) Pour les questions de projections soulevées par Laurent Jégou, rappelons-nous de http://mappemonde.mgm.fr/num20/internet/int08401.html et la description de la solution, une projection Eckert en fuseaux (comme l'UTM) précalculés, la place des données occupant alors n fois plus de place, où n est le nombre de fuseaux, ou bien calculés à la demande, sur le serveur, ce qui demanderait des ressources processeurs bien plus élevées que celle existantes à l'heure actuelle, soit de faire fonctionner cela sur des PC suffisamment performants (au détriment des tablettes)

4) Pour FlexProjector, il est apparemment bien plus intéressant que ce que dit l'article. Je comprend que ce logiciel ne modifie pas les paramètres de projection comme on peut le faire dans chaque outils SIG qui se respecte, mais qu'en fait c'est plutôt complètement l'inverse, on indique quelles conséquences on désire pour notre projection, et les paramètres de projection sont alors calculés. C'est un "dis-moi qu'elle carte tu veux, je te donnerais ta projection".

5) La communication de MapBox, je croyais qu'on avait muri un peu plus depuis les découvertes Apple ou Google (de nombreux moyens de détente sont une invitation à rester plus longtemps au travail sans compter, pas pour rendre directement l'employé plus heureux). Les 3/4 des postes de travail, dont celui de l'écran tactile montrent une station debout, comme si on travaillait sur des planches à dessin comme au XIX° siècle. C'est très bien de mettre en avant cette annonce, mais pas de l'encenser à ce point comme si ça montrait la référence.

6) À propos de la discussion sur http://gis.stackexchange.com sur ce qui rend belle une belle carte, vu la diversité de chaque exemple, je vois surtout qu'il n'y a pas de critère vraiment objectif qui se dégage, et que la discussion tourne surtout sur la présentation pour chacun de cartes remarquables. De toute manière le beau a fait tourner en bourrique de nombreux philosophes depuis des siècles...

Commentaire: 

Salut,

Un petit retour pour réagir aux réactions. Je reprend les numéros pour répondre

2) Pour toi, c'est une évidence mais parce que tu fais ta veille ;) mais la généralité n'est pas forcément la même entre le logiciel opensource et la donnée opensource. Au final, le post montre que la distribution des contributions OSM suit la même règle pour la donnée que pour l'opensource au sens large. Un petit rappel, judicieusement illustré n'était donc pas inintéressant.

3) Laurent a aussi sévi ici http://siwm.bitballoon.com mais sans rentrer trop dans le détail. Personnellement, j'aime bien les indicatrices de Tissot http://en.wikipedia.org/wiki/Tissot%27s_indicatrix pour me faire une idée des déformations.

5)Pour Mapbox, en dehors des tablettes tactiles, nos lecteurs peuvent prendre ça pour une référence mais la "station debout, comme si on travaillait sur des planches à dessin comme au XIX°" n'a rien à voir. Il faut comprendre que l'organisation du poste de bureau change selon les pays et les tendances. La hauteur sur la tablette est liée à une autre tendance sans rapport avec MapBox: la position de travail assis-debout qui prône le changement de position pour éviter les problèmes de santé lié à la position assise seule. Elle est beaucoup plus répandue que chez nous aux Etats-Unis. Tu peux voir cette source qui te montre les avantages inconvénients des deux positions http://www.beswic.be/fr/topics/ergonomie/ergonomie-sur-le-lieu-de-travai...
Par ailleurs pour ceux qui n'ont pas pris le recul, MapBox fait du OSM, du traitement d'images satellites, du client web cartographique, du cloud avec leurs services de tuiles. Alors oui, MapBox sur certains points est une référence. Sur plein d'autres côté aspect de la géomatique/cartographie ils ne savent pas faire du tout malgré leur dynamisme.

Pour ma part, je pense que Geotribu montre les tendances et les nouveautés dans le domaine de la cartographie et de la géomatique. Ensuite, à nos lecteurs de se forger leur opinion et de pas "gober" sans sens critique (je l'ai répété plus d'une fois dans les revues de presse)

Ta réponse est la preuve que ça marche même si on ne sait pas pour les autres lecteurs qui se contentent de consommer sans faire de feedback.

Les autres de l'équipe ont surement d'autres opinions: je les laisse réagir :)

Commentaire: 

Merci Thomas et Jérôme pour vos réponses.

J'ajouterai également que le format de la revue de presse ne nous permet pas d'entrer dans les détails.

Cela peut être frustrant, mais faute de temps/d'energie nous vous indiquons les ressources en les commentant. A vous ensuite de regarder ce qui vous intéresse !

De plus, si tu souhaites apporter ta patte à la revue de presse, la porte est toujours ouverte à de nouveaux contributeurs.

Arnaud

Commentaire: 

Arnaud > d'où l'intérêt des commentaires.

Je comprend bien qu'on ne rentre pas forcément dans les détails dans un tel rendez-vous hebdomadaire.

Commentaire: 

L'outil est parfait pour superposer les cartes anciennes ou manuscrites des journaux des unités de la guerre de 14-18.
exemple : http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-server/26_N_675_...

Il manque juste l'aspect collaboratif dans l'interface pour pouvoir partager ses trouvailles parmi la masse de documents à disposition. Noter qu'il y a une limite dans la résolution des images.
Les scans haute qualité de Mémoire des Hommes ne passent pas forcément.

Commentaire: 

Salut,

Merci pour cette revue de presse, c'est toujours un plaisir de la lire.
Juste un petit lien mort sur le visionnage de QGIS 2.0 dans les "Bref".
J'avais trouvé une bonne présentation des nouveautés QGIS 2.0 ici : http://fr.slideshare.net/nathanwoodrow/all-the-new-cool-stuff-in-qgis-20

Julien

Commentaire: 

Salut Julien,

Merci pour les infos.

Bon, pour QGIS 2.0, plus besoin de vois des images et sites qui nous donnent envie !

La nouvelle version est là :)

A.

Ajouter un commentaire