08 oct 2010

Encore une semaine chargée en nouvelles. Dans l'ordre : OpenTripPlanner, Neo4j Spatial, Postgis, Spot et OSM, IGN, TagInfo OSM, GDAL, GeoNetwork, geOrchestra, Google Earth et un ballon sonde :-)

Accès direct à : Client | Serveur | Logiciel | OpenStreetMap | Divers |

Client

Liquid Galaxy : solution de navigation basée sur Google Earth

J'étais tombé sur une vidéo similaire il y a quelques temps déjà, mais là j'ai été bluffé : Liquid Galaxy est une solution de navigation avec le logiciel Google Earth, avec 8 écrans haute-définition et un joystick. Le résultat est splendide ! Que j'aimerais tester une telle solution. Et bien il est possible de le construire soi-même dorénavant. Créé à la base lors du 20% off de chez Google - eh oui les 20% du temps où vous pouvez faire autre chose que votre boulot - le projet a été ouvert. Je sens que je vais tester un jour ou l'autre :-)

Serveur

NoSQL côté graphes

Du côté des bases de données, voilà les NoSQL orientées graphe. C'est même spatial. Quand j'étais à la fac, j'ai adoré les cours sur la théorie des graphes, et voilà qu'on peut stocker et interroger des données spatiales avec de tels outils ... Hum, qu'est-ce que c'est tout ça ? Qu'est-ce qu'on peut en faire ? voyez donc Neo4j Spatial.

Pour ceux qui préfèrent le couple PostgreSQL/PostGIS, là aussi que des bonnes nouvelles. En effet, après la récente sortie de PostgreSQL 9.0, s'annonce l'intégration de WKT raster en natif. Cette sortie est prévue pour la version 2.0 de PostGIS. Pour l'occasion, le projet devient PostGIS raster. Grâce à cette extension, PostGIS supportera le stockage de données rasters en base de données et surtout il sera possible d'effectuer des opérations sur ces dernières !

Geonetwork 2.6

Du coté des métadonnées cela bouge également pas mal. Tout d'abord saluons la sortie de la version 2.6 de Geonetwork. De toutes les améliorations, la plus intéressante est (pour nous) le remplacement de l'ancienne interface cartographique java par les librairies OpenLayers et GeoExt. Le site internet de GeoNetwork a également eu droit à un lifting et il faut avouer il est bien plus attrayant ! Si vous souhaitez plus d'informations, n'hésitez pas à consulter le blog Neogeo ou encore Spatially Lost. Restons dans le domaine des nouveautés et profitons en pour présenter geOrchestra. Cette plateforme cartographique modulaire offre tous les composants nécessaires (création, édition, visualisation) à la mise en place d'une infrastructure de données spatiales. Le blog geOrchestra devient également la source d'information principale concernant les nouveautés remplacent ainsi l'ancien espace hébergé sur addulact. Concluons cette parenthèse sur les métadonnées et attardons nous sur GeoCat. Cette extension destinée aux logiciels SIG de la gamme Esri permet de paramétrer puis d'exporter ses couches vers GeoNetworks. Une version d'essai est disponible sur simple demande. Il vous faudra néanmoins débourser quelques milliers d'euros si vous souhaitez l'acquérir. Mais, ce n'est pas cher payé si cette extension est à la hauteur des services qu'elle prétend offrir.

Logiciel

GDAL et le web

Pour mieux traiter les données libres ou payantes, GDAL dispose maintenant d'un driver web. De manière simplifié, vous pouvez lancer des opérations de traitement via internet. C'est ce que montre Christopher Schmidt sur son blog en faisant une miniature d'une image de 1,2 Go. http://crschmidt.net/blog/archives/425/vsi-curl-support/ pour plus d'informations (source en anglais) D'autres nouveautés sont à venir dans la version de GDAL 1.8 comme par exemple le support pgdump (la possibilité de créer un fichier SQL avant de charger la base (ce que fait déjà par ailleurs l'utilitaire shp2pgsql)).

OpenStreetMap

Spot Image et JOSM

Spot Image propose désormais des images satellites sur toute la France. Sous la forme d'une nouvelle couche WMS dans l'éditeur JOSM, il est désormais possible de mapper à partir de cette source. La mise à disposition est pour une durée de 6 mois - au terme de cette période une évaluation sera effectuée. Pour que cette excellente initiative soit reconduite, je vous invite à utiliser cette couche au maximum et à faire des captures avant / après. Les images satellites sont le produit SpotMaps avec une couverture sur toute la France à 2,5 mètres de résolution. La licence d'utilisation c'est par ici et l'annonce sur la mailing-list c'est par . N'oubliez pas également de spécifier le tag "source=Cnes/Spot Image".

TagInfo

Gérer efficacement les tags qui sont attribués aux objets dans OpenStreetMap est une activité primordiale. En effet, il faut savoir que vous êtes libres de nommer les objets que vous créez comme bon vous semble, aucune limite ne vous sera imposée. Mais par souci d'homogénéisation et afin d'unifier le rendu cartographique, qui se base sur ces tags, il est nécessaire de connaitre ceux qui sont le plus utilisés. C'est ce que permet le nouvel outil taginfo dont l'arrivée a été annoncée sur la mailing-list. Au delà de ça il permet également d'établir quelques statistiques intéressantes comme le pourcentage de données possédant l'attribut GPS, ou encore cadastre.

Divers

OpenTripPlanner

OpenTripPlanner - ici et  - est une application sous licence LGPL permettant de calculer des itinéraires multi-modaux. En testant les démos, on se rend compte que la combinaison OpenSource et OpenData peut faire des merveilles. Les données d'itinéraire sont au format GTFS - General Transit Feed Specification - développé par Google pour la gestion des itinéraires dans Google Maps.

Le contrat de l'IGN

Toujours côté données (mais pas seulement), notre fournisseur de données national, l'IGN s'est engagé avec l'Etat pour ses performances avec un contrat couvrant la période 2010-2013. L'annonce avec le PDF est disponible sur le site officiel de l'IGN Comme indiqué la production de données est loin d'être le seul élément abordé, on a par l'exemple, la recherche et l'enseignement, le travail sur le géoportail V3 à venir. Il faut souligner que depuis quelques années, on note une ouverture progressive de l'IGN et surtout une plus grande transparence et cela est tout à son honneur !

La terre vue du ciel à 30km d'altitude

Toujours dans la catégorie du "fait maison", envoyez votre caméra dans l'espace pour faire concurrence à Spot Images ou presque. Sous cette présentation raccoleuse, il s'agit d'une simple vidéo qui fait le "buzz" sur Twitter et concerne "La Terre vue du ciel filmée dans une ascension de 30km" avec le suivi du ballon sonde au GPS.

Ajouter un commentaire