24 aoû 2012

News.png Ca sent la rentrée dis-donc ! Eh oui la revue de presse de cette semaine est bien chargée. Les acteurs du géospatial se remettent doucement au travail après quelques vacances. On commence par la sortie de la version 6 du live DVD OSGEO puis on passe côté client avec cette superbe implémentation du "clustering" dans la librairie à la mode, Leaflet. Bien que le webmapping soit une discipline récente, il a une histoire riche. C'est ce que nous rappelle Guillaume Sueur avec son bel et long article sur l'historique du tuilage. Qui dit rentrée, dit apprendre, alors pourquoi ne pas découvrir ou approfondir le format UTFGrids ? Vous serez récompensés de vos efforts par la dernière production de Stamen design. Bonne lecture !

 

Sorties de la semaine

OSGEO-Live 6.0 Vous avez besoin de disposer rapidement de l'ensemble des bibliothèques et applications essentielles à tout bon géomaticien qui se respecte ? Alors, précipitez-vous sur la nouvelle version (6.0) du live DVD OSGEO disponible depuis peu. Celle-ci fournit les dernières versions de la cinquantaine de logiciels inclus ainsi que des jeux de données libres. De quoi vous amuser bien planqué derrière la clim ! Au passage on en profite pour remercier Thomas Gratier, l'un des membres de l'équipe, qui a participé au processus de traduction. (source : annonce officielle).

 

logo-gvsig_150_14.gifRC2 de la version 1.12 de gvSIG Bien que nous l'utilisions moins régulièrement que QGIS, gvSig fait partie de ces pépites Open Source à avoir obligatoirement. La future version (1.12) se dessine petit à petit avec la sortie récente de la seconde release candidate. Nous vous rappelons que ces pré-versions sont publiées à des fins de tests. A ne pas mettre donc dans un environnement en production ! Si vous rencontrez des bugs, n'hésitez pas à le faire remonter à l'équipe de dév. (source : annonce officielle)

 

.Net prend aussi son essor dans les SIG Nous ne cachons pas notre intérêt pour l'opensource et aussi tant que possible le support multi-plateforme pour les SIG. C'est pourquoi nous avons tendance à oublier de parler de l'environnement .Net (dit Dot Net). Nous avons récemment vu arrivé une librairie plutôt impressionnante car adressant des besoins pour des formats novateurs comme les UTFGrid ou le WMTS (moins novateur mais dernier-né des formats tuilés OGC). Ainsi, nous vous proposons de visiter le site Mapstache. En complément nous vous signalons le plus ancien mais encore très actuel Sharmap. Pour d'autres bibliothèques .Net, le site Codeplex est aussi un bon point d'entrée. Si vous êtes Géomaticien "Windowsien", arrêtez-vous !!!

 

mapnik-logo.pngCréer facilement vos styles Mapnik Il faut bien l'avouer le XML c'est bien, mais pour la lisibilité on fait mieux. Or Mapnik utilise un fichier XML pour la configuration du style des couches ! Bien que ce choix soit tout à fait compréhensible, il n'en reste pas moins que c'est un véritable calvaire quand vous souhaitez créer, mettre à jour ou comprendre ce fichier de style XML. Une première solution est l'utilisation de Cascadenik qui permet une écriture plus proche du CSS. Un tour de manivelle python et vous obtenez ensuite un fichier XML compatible. Mais si cela est adapté pour les Web designer quid des informaticiens ? Rassurez-vous, un outil au doux nom de pycnik est disponible depuis peu. Celui-ci permet de "coder" votre style en utilisant des variables (objets). Il permet ainsi de mixer Python et XML plutôt que d'être tout XML ou tout Python. (Nous avions posé une question sur le sujet). Pour notre part, nous trouvons cette solution plutôt élégante ! Une ressource à garder.

 

Côté client

L'histoire du tuilage Grâce à Guillaume Sueur du blog Neogeo je suis remonté quelques années en arrière alors que je faisais encore mes premiers pas dans le webmapping. A cette époque, l'acronyme WMS n'existait pas encore et créer une carte animée nécessitait de très solides compétences en informatique. Heureusement que ce temps est révolu et que nous disposons aujourd'hui de pléthore de solutions ! Pour revenir à nos moutons, je vous laisse le soin de lire attentivement le dernier billet de Guillaume qui nous offre un résumé historique mais aussi une ouverture vers les futures tendances de la petite tuile que vous voyez quand vous affichez une carte.

 

leaflet_upic_bigger.pngDes clusters pour Leaflet Le nombre de fonctionnalités implémentées dans la bibliothèque Leaflet ne cesse de s'agrandir. La dernière en date est la possibilité de créer des cluster, comprenez des regroupements, là où la densité de données est trop importante. En plus de signaler le nombre de données comprises dans le cluster, celle-ci affiche également l'emprise spatiale du regroupement. De plus, à un niveau de zoom suffisant, si les données sont encore agrégées celles-ci sont éclatées afin d'offrir une meilleure visualisation. Personnellement, je trouve le résultat vraiment sympa, c'est du beau boulot !

 

UTFGrids Le vectoriel c'est bien, on peut afficher des données et réaliser des animations ! Mais là où ça se corse, c'est quand vous souhaitez afficher plusieurs milliers (voir centaines de milliers) de points. Je n'entrerai pas là dans le débat de l’intérêt de tant de points que ne manquerait pas de me poser tout bon adepte de la sémiologie graphique... Le fait est que parfois on en a besoin. Comment faire alors ? L'une des solutions potentielles se nomme UTF-Grids. Pour faire simple, il s'agit de données encodées un peu à la manière de l'ASCII-Art. Invisibles pour l'utilisateur elles n'en sont pas moins exploitées par l'application. Ainsi, à chaque caractère est rattachée une information qui peut être alors affichée au passage de la souris. Si Openlayers (en version 2.12) permet d'ores et déjà de traiter ce format, la question est de savoir comment transformer vos données initiales ! grâce à Matthew Perry du blog PerryGeo cela est maintenant possible. Le script qu'il propose permet de passer votre shapefile en UTF-Grid. Pour plus de détails, je vous laisse le soin de consulter le billet paru sur son blog.

 

Plus de transports en commun dans Google Maps Sacrée amélioration que celle que vient de réaliser Google. En effet il annonce un ajout dans Google Maps d'1 million de lignes et de stations de transports en commun dans plus de 500 villes dans le monde. Dans la majorité des cas, il n'y a que l'itinéraire mais certaines d'entre elles contiennent également les horaires des différents modes de transports. En France, une dizaine de villes bénéficient de cette mise à jour des données mais seulement Bordeaux, Cholet, Dax et Maubeuge voient les horaires de leurs transports en commun intégrés. A noter que Google propose aux agences de transport de distribuer leurs données sur Google Maps au travers de son programme "Google Transit Partner". Vu sur numerama.

 

Côté applications

NIWA Quantum Map QGIS c'est génial, y'a pas à dire, ça évolue à une vitesse folle et c'est de plus en plus complet. Mais du coup la prise en main peut s'avérer plus difficile pour les novices. Si vous faites partie de cette catégorie et que toutes ces barres à outils vous font peur ou que vos besoins sont limités, vous pourriez jeter un oeil sur le nouveau projet Open Source NIWA Quantum Map. En effet ce logiciel développé par la société néo-zélandaise NIWA est une sorte de copie simplifiée de QGIS, permettant uniquement d'afficher et d'éditer des données. Vu sur la liste QGIS de l'OSGEO.

 

geoserver.pngDu WPS directement dans vos SLD Chez GeoServer, ils ont des idées. La dernière en date est la possibilité de créer et paramétrer des transformations géographiques (vecteur vers du raster, clusterisation de données, etc.) directement dan un fichier SLD. Pour cela, il vous suffit de spécifier l'opération à effectuer au sein de la balise <Transformation>. Côté performance, je ne suis pas certain que cela soit une solution pérenne pour des demandes récurrentes, mais pour des traitements occasionnels cela peut être une bonne solution.

 

Mapito, une plateforme géographique Open Source Nous n'avions encore jamais eu l'occasion de vous présenter Mapito. Similaire à OpenGeo dans ses objectifs, Mapito propose un environnement unifié pour la création d'applications cartographiques. Pour cela elle se base sur le couple PostGIS et Geoserver qui est administré directement à partir d'une interface dédiée.

 

Une fois les informations renseignées, quelques clics suffisent à créer votre portail web. Pour de plus amples informations sur la démarche, je vous conseille la lecture du billet rédigé par l'auteur même de ce programme. Nous n'avons encore pas eu le temps d'essayer cette solution, mais vous lecteur l'avez peut être déjà fait ? N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires.

Analyses

Videos sur les tendances perçues par des acteurs du Géospatial Nous avons découvert depuis peu une série de vidéos très intéressantes portant sur les tendances du géospatial. Leur principal intérêt est que vous avez un vrai retour d'expériences sans tourner à la promo et que les acteurs choisis pour intervenir ne sont pas tous dans la même tendance en termes d'usages avec du développeur, des spécialistes de la géolocalisation, des néogéographes, des cartographes. Nous n'avons regardé en entier que l'interview de Peter Batty portant sur le "futur" du SIG mais entre temps, une interview de Sean Gormann, fondateur de GeoIQ, compagnie orientée néogéographie (rachetée récemment par ESRI) est sortie. Découvrez tout ça en allant sur le blog SpatiallyAjusted et pour les archives, allez sur la partie vidéos de WeoGeo, compagnie où James Fee, le blogueur de SpatiallyAdjusted travaille.

 

WPS dans le cloud, retour d'expérimentation A force de lire nos colonnes, vous finissez par savoir ce que sont le WFS ou le WMS mais un autre format reste moins connu alors qu'il est porteur de plus d'enjeux à long terme. Le WPS (Web Processing Services) permet de chaîner des traitements de manière distante. Supposons ainsi qu'un algorithme ne soit pas disponible dans votre SIG, vous vous connectez à un service WPS et vous effectuez le traitement. Pour cette raison, nous vous invitons à lire cette étude qui met en avant des tests sur le WPS dans le cloud intitulé "Parallelization of (OGC) Web Processing Services on Cloud Computing: A Geostatistical Case Study". Bien qu'incomplète (elle ne couvre que des tests avec 52North WPS, un serveur WPS Java Opensource), vous pourrez commencez à vous faire une idée des enjeux et des possibilités techniques du standard. Bonne lecture !!

 

Le futur du GPS A l'occasion d'une conférence TED, Todd Humphreys nous parle (en anglais) du futur du GPS, des améliorations qu'on peut attendre en termes de précisions et de démocratisation des usages. Autre point abordé, la sécurité (d'où le titre "How to fool a GPS", comment leurrer un GPS) avec notamment la démonstration de comment l'auteur a réussi à simuler un signal GPS. Sympa pour la pause café.

 

Datavisualisation

Burning map En référence au célèbre festival déjanté Burning man, qui va bientôt avoir lieu dans l'Ouest américain, Stamen Design a réalisé une carte intitulée Burning map. Pour explorer la carte, c'est ici. Personnellement, je préfère ces 3 cartes qu'on vous avait présentées il y a quelques mois. De plus, la navigation sur cette carte "en feu" n'est pas très fluide. Mais bon, il faut avouer qu'au niveau technique c'est vraiment impressionnant !

 

London Surnames James Cheshire et Oliver O'Brien ont réalisé la belle application London Surnames qui représente de manière cartographique les noms de famille les plus fréquents dans chaque aire "Middle Super Output" du grand Londres. Les différentes couleurs représentent les origines des noms (Anglais, Ecossais, Pakistanais, Indiens, etc...). La taille est fonction du nombre de personnes. Ce qui est intéressant c'est qu'on peut jouer sur le nombre des noms les plus fréquents et donc avoir une carte différente.

Dans le même ordre d"idée, mais cette fois en version statique, nous vous proposons également une carte de l’Angleterre constituée des "plus" grands groupes de rock selon leur origine.

Music Map of Great British Bands - click to buy a print

 

A propos de l'auteur: 
GeoTribu

Toute l'actualité de la géomatique Open Source ! Mais aussi des tutoriels, des billets de blog, des tests et surtout une bonne humeur géographique !