1
15 juin 2012

News.pngLa fin de semaine est là, plus que quelques heures avant le Week-End ! Mais, c'est aussi le moment de notre habituelle revue de presse. Vous y retrouverez notamment le support de MapServer 6 pour le framework gisClient, la réponse de Apple à Google, quelques news d'OpenStreetMap ainsi que certaines de nos pérégrinations sur le web.

 

Sorties de la semaine

OpenLayers 2.12 RC7 Avec cette Release Candidate 7(RC7), on s'approche à grands pas de la version 2.12 d'OpenLayers. Quelques corrections mineures ont été apportées notamment l'animation des tuiles sur iOS ou encore le chemin d'accès vers kml-pointtrack.html qui n'était plus valide. Comme d'habitude, vous êtes invités à essayer cette version et à faire part de vos retours sur la liste dédiée aux bugs.

 

Support de MapServer 6 pour GisClient Comme son nom l'indique, GisClient est une interface client Open Source dédiée à la cartographie. Celle-ci s'appuie sur un triptyque de technologies à savoir AJAX, Javascript et PHP/MapScript et s'articule autour du serveur cartographique MapServer. D'ailleurs, en parlant de ce dernier, sachez que GisClient supporte depuis peu la version 6.x de MapServer. Par contre, honnêtement je ne sais pas ce que vaut GisClient. Je n'ai jamais eu l'occasion de le voir fonctionner ni de l'essayer. De plus, le site ne propose aucune démo, ni image. Difficile donc de se faire une opinion. Mais peut-être avez-vous plus d'informations ? N'hésitez pas à laisser un commentaire le cas échéant.

 

Côté client

Suivez le parcours de la flamme Olympique Si vous n'avez pas l'occasion de vous rendre en Angleterre, sachez que vous pouvez tout de même suivre le parcours de la flamme olympique. Pour cela, il suffit de vous connecter au site torchrelay réalisé par Esri. En plus de la carte, de nombreuses photos sont également disponibles. Par contre, même si l'idée est bonne, je trouve l'application un peu austère. Nous sommes loin de ce que peuvent proposer aujourd’hui des mecs comme vizzuality.

 

Apple contre-attaque La semaine dernière c'était Google, mais maintenant c'est au tour d'Apple de faire les gros titres. En effet, la fameuse firme à la pomme vient d'annoncer officiellement lors du dernier keynote son entrée dans le monde de la cartographie. Bien évidemment, ce n'était une surprise pour personne. Les tensions entre Google et Apple ainsi que le rachat de nombreuses entreprises du domaine ne laissaient aucun doute sur la finalité du projet. La firme de Cupertino proposera donc à partir de cet automne de nouveaux services comme des informations sur le trafic, le meilleur itinéraire à suivre en cas d’embouteillages ou encore l'intégration d'un moteur de recherche géographique. Tout cela compatible bien évidemment avec Siri. L'autre fonctionnalité majeure est également la vision 3D, avec modélisation et textures précises grâce au logiciel Flyover. On sent bien là l'influence directe du rachat de la société C3 Technologies.

Sur les différents blogs et sites consultés l'effervescence est palpable. Beaucoup y voit la fin de Google Maps ou en tout cas un meilleur équilibre. Pour ma part, j'irai à l'inverse des avis émis. j'ai bien peur qu'Apple en voulant son autonomie cartographique se soit engagée dans une bataille technologique et financière qu'elle n'est pas certaine de remporter. Google a des années d'avance sur ce domaine et les soi-disant fonctionnalités proposées ne sont pour le moment que des copies de ce qui se fait déjà. De plus, beaucoup de développeurs sont habitués et ne jure que par Google Maps. Or dans ce domaine, l'innovation ainsi qu'une communauté active sont la clé du succès. Mais ne jouons pas les oiseaux de mauvais augure immédiatement et attendons de voir les évolutions des prochains mois. Pour plus d'infos, n'hésitez pas à consulter le billet publié sur 3liz et pour un comparatif entre Google maps et Apple Maps, jetez un oeil au site Gizmodo.

 

OpenStreetMap

Dans les dessous du Monde Grosse semaine médiatique pour OSM puisque Le Monde lui consacre un article sous la forme d'une interview d'Emilie Laffray (membre du CA d'OpenStreetMap France) et que la fameuse émission "Le dessous des cartes" est dédiée à notre projet de cartographie collaborative préféré ! La propagande est en marche, notre Cause progresse, OSM vaincra ! (oui je pars en vacances demain...)

 

Calculer vos itinéraires avec routino et OSM Lancé en 2009, Routino, est un moteur d'itinéraires basé sur OpenStreetMap. N'ayant jamais été présenté dans les colonnes de Géotribu, nous réparons immédiatement cet oubli ! Sans permettre de calculs multi-modaux, il est néanmoins capable de proposer des itinéraires aussi bien pour les voitures, les vélos, les chaises roulantes ou encore les camions. Même si OSRM garde ma préférence, Routino est une alternative intéressante. Avez-vous déjà eu l'occasion de l'utiliser dans vos projets ? Vos retours sont les bienvenues.

 

Divers

pegman.pngCréer votre propre StreetView Noël est encore loin, mais cela vous laissera le temps d'économiser, car j'ai trouvé votre prochain cadeau de geek cartographe. Bon si vous insistez, je veux bien que vous me le financiez aussi :) ! En fait, il s'agit, d'un kit permettant de transformer votre voiture en centrale d'acquisition de données. Un peu comme les Google Cars quoi. Celui-ci est plutôt bien conçu car vous avez tout le nécessaire pour installer et transporter votre matos, à cela s'ajoute également les logiciels nécessaires pour exploiter les données que vous aurez enregistrées. Au niveau capteurs, ce sont 6 caméras et un GPS. Si vous êtes anti-voiture, sachez qu'il est possible de le transporter aussi en sac à dos, bon par contre je n'ai aucune idée du poids ! Enfin en terme de prix, rien n'est précisé sur le site, j'ai fait une demande au service commercial on verra bien la réponse. Allé place au démo maintenant : Demo 1, Démo 2. Vous noterez au passage que les plaques d'immatriculation ainsi que les visages ne sont pas floutés comme cela est pourtant prévu par la loi. Là aussi, je ne sais pas s'il dispose d'un logiciel de post-traitement permettant de le réaliser.
.

L'aventure cartographique Ok, ok, je sais le titre de ce billet est déjà pris par l'un des meilleurs livres sur le domaine que j'ai eu l'occasion de lire. Au passage, avec l'été qui arrive n'hésitez pas à l'acheter, vous verrez c'est une mine d'information ! Bon revenons à nos moutons et plus précisément a ces cartographes qui ont marqué l'histoire. Mercator, Idrisi, ces noms ne vous sont certainement pas inconnus, mais connaissez-vous Mauro ou Pelham ? Pour ma part, je dois avouer que non. Si vous êtes dans le même cas que moi, Mapcite nous offre un petit cours de rattrapage. Vous n'avez plus aucune excuse maintenant pour ne pas connaître vos classiques !

 

Basculez définitivement vers l'Open Souce Pour chaque application propriétaire, il existe au moins un équivalent Open Source. Même si certaines ne sont pas aussi avancées que leur équivalent commercial, la plupart sont tout aussi bien voire même meilleures ! Mais, dans cette jungle de logiciels, ce n'est pas toujours facile de s'y retrouver. Plutôt que de chercher sur les forums, faire des installations et perdre du temps, pourquoi ne pas avoir recours plutôt à un moteur de recherche comme AlternativeTo. Le principe est simple, vous entrez le nom de logiciel propriétaire et vous obtenez les alternatives Open Source existantes. Simple non ? Je craignais de ne pas trouver de réponse pour notre domaine qui est tout de même assez spécifique, mais ce n'est pas le cas. une recherche avec le mot clé Arcgis me propose le triptyque magique : QuantumGIS, Grass et PostGis

A propos de l'auteur: 
GeoTribu

Toute l'actualité de la géomatique Open Source ! Mais aussi des tutoriels, des billets de blog, des tests et surtout une bonne humeur géographique !

Commentaires

Une présentation de GisClient a été faite durant le FOSS4G-CEE à Prague cette année.
http://foss4g-cee.org/program/presentations/gisclient-3/