9
23 sep 2011

News.png Au menu de cette semaine, plusieurs grands titres. A savoir, la disponibilité d'une barre de digitalisation pour OpenLayers, le plein d'infos sur PostGis, le résultat du benchmark WPS ou encore quelques réflexions sur l'Open Source.


Rendez-vous et évènements

qgis.pngJournées QGIS
Utilisateur de QGIS ou simple curieux de l'Open Source en géomatique, voici une journée à ne pas manquer. En effet, le 26 octobre 2011 à Paris, se tiendra une journée complète consacrée à QGIS. Organisé par l'OSGEO-fr et financé par 3liz, CampToCamp, C-S, Oslandia et le Meddtl, cet événement se propose de faire le tour des fonctionnalités de QGIS le tout agrémenté de quelques retours d'utilisateurs. Pour plus de détails, je vous laisse consulter la programmation complète.
Restons sur le même sujet et apprenons grâce au blog "le coin de l'Open-Source Géospatial" comment personnaliser votre QGIS.

La cigogne OSM va passer prochainement
De manière plus sérieuse, les utilisateurs de OpenStreetMap français ont commencé depuis quelques mois à s'organiser pour créer une association OSM France. Des sessions pour apprendre à utiliser les outils du projet et à faire des "mapping party" ont déjà eu lieu à la Cantine à Paris. L'assemblée constitutive de création de l"association est prévue le 8 Octobre. Plus d'informations sont disponibles sur le wiki. Nous vous invitons aussi à consulter la liste francophone talk-osm-fr par l'intermédiaire de Nabble (qui présente l'intérêt d'archiver tous les messages immédiatement et donc de ne pas attendre pour être informé si vous n'êtes pas inscrit sur la liste).


Coté client

OpenLayers.pngCa bouge pour OpenLayers
Si vous avez besoin d'une barre d'outils de digitalisation à ajouter à vos projets, ne cherchez plus. En effet, GeOps vient tout récemment de libérer le code d'OpenLayers Editor sous licence FreeBSD. L'ergonomie est particulièrement soignée. Peut-être cela pourrait-il faire partie de la prochaine version d'OpenLayers ? C'est vrai que des composants de "haut-niveau" comme celui-ci manquent parfois. En tout cas très beau travail.
Toujours sur le même sujet, que pensez-vous de prendre quelques cours privés avec le célèbre Andreas Hocevar ? Ce dernier nous propose au travers d'une série d'exemples, quelques trucs et astuces afin d'améliorer les performances de nos applications cartographiques.
Si vous envisagez de développer pour les mobiles avec OpenLayers, nous vous invitons à consulter cette présentation donnant un bon aperçu des possibilités offertes.
Enfin concluons par la sortie en Version 0.6 du GWT-OpenLayers. Celle-ci vous permet de développer des applications JavaScript (dans notre cas OpenLayers) en utilisant le langage Java.


html5.pngHTML 5 et Cloud
Nous vous proposons d'admirer une démo impressionnante de fluidité et largement relayée sur Twitter. Il faut noter que c'est la librairie Leaflet forké qui est utilisée. Une discussion informelle s'est engagée sur la manière dont fonctionnait le système sur la liste OpenLayers utilisateurs anglophone. Nous vous invitons à jeter un oeil à l'échange si vous êtes curieux ou voulez apporter votre contribution.


html5.pngHTML 5 et cartographie, les apports à venir
Nous nous contentons de relayer cette présentation sur HTML 5 pour le web mapping qui vous permettra de saliver en attendant d'avoir une majorité de navigateurs supportant les principales fonctions supportant html 5 (en particulier canvas) et css 3. Pour ne pas trop patienter, nous vous conseillons d'utiliser la librairie Modernizr qui vous permettra d'avoir déjà certaines fonctionnalités html 5 dans votre "vieux" navigateur.


Côté serveur

Nouvelle version de GeoSource
GeoSource vient tout juste de sortir en version 2.7. Les changements portent notamment sur la gestion des thesaurus, une nouvelle interface des annuaires ou encore le support de la publication des tables PostGis. Merci à NeoGeo online pour l'info.


Moteur WMS et WPS au banc d'essai
Comme chaque année, lors du FOSS4G, s'est tenu le concours "WMS shootout", entendez par là, quel serveur cartographique est le plus rapide pour générer des images à partir de requêtes WMS. Deux grands vainqueurs : MapServer et Mapnik ! Si le nom du premier ne m'étonne pas, je suis plus surpris par Mapnik. En effet, ce moteur est relativement jeune par rapport aux autres. Preuve en tout cas, de l'excellente vitalité de ce projet !
Passons maintenant du côté des traitements spatiaux. Pour la première fois, un benchmark de Web Processing Service (WPS) a été organisé pendant le FOSS4G. Plusieurs noms ressortent pour ceux qui aiment Python avec PyWPS ou bien Zoo-Project. Ce "Shootout" était avant tout un moyen de comparer la conformité à la norme, la compatibilité par rapport aux clients WPS et de voir les fonctionnalités bonus plus que la performance. Félicitations aux équipes qui gravitent autour de ces projets. Nous vous invitons à consulter la présentation associée.
Profitons de cet aparté pour également relayer l'idée de slashgeo sur la pertinence d'organiser un benchmarking pour les caches de tuiles (tilecache, geowebcache, etc).


out_med.pngPostGIS : les astuces actuelles et les dev à venir
Le FOSS4G a vu comme chaque année quelques sessions associées à PostGIS. Vous trouverez ainsi quelques recettes de Paul Ramsey sur les astuces d'utilisation et les fonctions parfois oubliées dans sa présentation "PostGIS for Power Users"
Vous trouverez aussi une présentation des fonctionnalités à venir dans la version 2 de PostGIS par Regina Obe (l'auteur du livre PostGIS in Action) dont certaines dont nous avions déjà parlé comme la gestion de la 3D, de la topologie ou bien des images rasters.
Nous avons retenu en plus par exemple l'existence d'un convertisseur de GDB (les fichiers natifs de ESRI ou géodatabases) vers PostGIS même s'il ne semble pas garder les relations entre tables.


OpenData & Opensource

Images aériennes opensource
Nous vous avions déjà parlé de OpenAerialMap, un projet récemment relancé. Nous vous proposons de découvrir GrassrootsMapping qui est une initiative dans la même veine mais qui utilise des ballons pour prendre des vues aériennes. Il est présenté dans ce billet de blog anglophone.


Réflexions sur les modèles économiques de l'opensource
Souvent on pense Open Source, on pense "gratuité" mais on omet souvent que des personnes vivent de l'Open Source et donc que des modèles économiques s'articulent autour. Ils sont complémentaires ou opposés au modèle propriétaire selon les points de vue. Nous vous invitons à prendre un point de vue général sur les motivations autour de l'Open Source avec une présentation. Nous vous proposons dans une optique plus centrée sur les SIG de regarder la "keynote" de Paul Ramsey ainsi que l'intervention de Brian Timoney sur l'état de l'industrie géospatiale, les deux ayant eu lieu au FOSS4G 2011. A vous de construire/réviser/conforter votre point de vue maintenant!!


ogc2.pngL'OGC fait "peau neuve"
Le site de l'OGC (OpenGeo Geospatial Consortium) sans changer fondamentalement de contenus a récemment été refondu graphiquement. Nous vous souhaitons d'apprécier le nouveau look et la navigation en le (re)visitant leur site. Nous vous rappelons que la plupart des standards d'interopérabilité (WMS, WFS, WPS, FE,...) sont décrits (car ouverts) et qu'une liste des logiciels qui sont certifiés comme supportant les standards est régulièrement mise à jour (que ces derniers soient opensource ou non d'ailleurs).


Web

Dis c'est quoi une API client web
On parle souvent d'API dans ce blog. Pamela Fox nous livre ici une superbe démonstration d'utilisation d'HTML5 et CSS3 pour nous expliquer comment ça marche.


Vidéo

Géoréférencement des photos ISS avec OpenStreetMap
Qing Liu nous présente une méthode pour géoréférencer des photographies prises depuis la station ISS en utilisant comme fond cartographique OpenStreetMap. Vidéo très didactique !


La Terre vue de l'espace
Finissons cette revue de presse avec ce montage réalisé par James Drake à partir de 600 photos prises depuis la Station Spatiale Internationale alors qu'elle survolait l'Amérique du Nord et du Sud. Tout au long de ce périple nous sommes invités à découvrir ces villes qui se détachent comme des grappes colorées sur ce paysage nocturne pour enfin finir sur un lever de soleil qui illumine la scène. Un seul mot : MAGNIFIQUE !


A propos de l'auteur: 
GeoTribu

Toute l'actualité de la géomatique Open Source ! Mais aussi des tutoriels, des billets de blog, des tests et surtout une bonne humeur géographique !

Commentaires

Dans le lien donné, aller voir directement l'intervention de l'auteur : http://osgeo-org.1803224.n2.nabble.com/GisCloud-showing-tons-of-vectors-...

Je ne vois qu'une très bonne optimisation du serveur carto, où il n'y a pas de cache stockant des tuiles générées a priori. L'auteur déclare que tout est généré au vol, mais il existe surement une série d'index et de cache lié à l'application, de généralisation déjà prête.

Bref, rien à voir avec le HTML 5. D'ailleurs l'auteur propose un client pour OpenLayers !

Certes l'outil utilisé est le HTML 5 est il y a surement de bonnes choses à ce niveau. Mais l'essentiel m'a bien l'air d'être dans ce moteur de génération de cartes. Dans le reste de la discussion, on remarque que les idées du côté client ont déjà été mises en pratique par ailleurs.

Une API, c'est pour tous les programmes, pas que les services web.

API, ce n'est que Application Programmable Interface, en français, l'interface de programmation d'une application.

L'API d'OpenLayers ou l'API de QGIS, ça reste la même sorte d'API !

++
Jérôme

Tout à fait d'accord.
Nous n'avons, sauf erreur de notre part, jamais laissé entendre cela ;)

Arnaud

Vous, non.

Mais le lien indiqué dans l'article intitulé "Dis c'est quoi une API" pointe vers une présentation uniquement dédié aux API client web. C'est assez spécifique comme présentation pour répondre à "Dis c'est quoi une API". C'est surement une petite maladresse, que je corrigeais en passant, pas forcément une erreur condamnable, une broutille :).

Titre corrigé en conséquence, c'est vrai qu'une API ne se limite pas qu'à la partie client web.

J'adore vos revues de presse :) Merci

Au nom de toute l'équipe Merci :)
C'est des commentaires comme le votre qui nous poussent à continuer.

Arnaud

Continuez absolument vous êtes une source inépuisable d'informations pour moi! Vos revues de presse sont toujours un plaisir.

Encore merci !