09 sep 2011

News.png Avec le prochain FOSS4G ainsi que le State Of The Map (SOTM), c'est l'effervescence du coté des news. Préparez-vous à une revue de presse bien chargée. Citons notamment, la sortie du DVD OSGEO-Live 5.0, la disponibilité d'une nouvelle API mapquest ou encore la possibilité de manipuler conjointement R et Google Chart Tools.

Bonne lecture !


Côté Software

solap.pngSorties "Spatialytics"
Grosse semaine pour la société Spatialytics qui annonce coup sur coup la mise à disposition de la version stable de GeoKettle 2.0 ainsi que la version 1.0 du serveur Spatial OLAP GeoMondrian. Ces deux solutions sont utilisées dans le monde du GéoDécisionnel. GeoKettle permet l'extraction, la transformation et le chargement (ETL) de données spatiales (et non spatiales) et GeoMondrian a pour objectif d'interpréter les requêtes transmises par SOLAP Layers. Profitons en également pour annoncer la mise à disposition du code de l'application GeoBi réalisée par CampToCamp. Toutes les ressources nécessaires sont sur le Github du projet.


logo_osgeo.pngSortie du DVD OSGeo-Live 5.0
Vous souhaitez disposer d'une architecture spatiale complète mais l'installation de tant de composants vous rebute ? Alors, OSGeo-Live 5.0 est fait pour vous. En effet, ce DVD regroupe l'essentiel des applications OpenSource de l'univers du GeoSpatial. Cela va des logiciels SIG bureautique tels que QGIS, à des Web Services comme Zoo Project en passant par des bases de données à l'exemple de PostGis. Tout est déjà configuré et installé il vous suffit simplement de lancer ce DVD depuis Virtual Box.


En vrac
Notons également quelques sorties importantes comme le passage en version 3.2.0 du serveur WPS python PyWPS ou encore la version 3.2 du moteur de gestion de métadonnées MDWeb et enfin la possibilité d'utiliser PHP5 avec GDAL via le bindings PHP5-GDAL. A propos de Gdal, profitons-en pour annoncer la mise à disposition d'une version francisée et à jour de la documentation. Beau travail Yves.


Côté OSM

200px-Openstreetmap_logo.svg_.pngCréer sa carte OSM
Pour beaucoup d'entre nous, utiliser les données d'OpenStreetMap se résume à exploiter celles-ci dans une application cartographique web. Mais à l'heure du tout numérique, nous avons peut être aussi oublié que le papier c'est également bien utile. Comment alors réaliser sa propre carte à partir des données libres d'OpenStreetMap ? La réponse se trouve dans ce tweet de Pascal Neis qui liste les différents outils disponibles à savoir Big Map, OSM Poster ou encore OSM Download. En connaitriez-vous d'autres ? Rappelons également que pour un plan de ville avec le nom des rues, vous pouvez utiliser le fabuleux service MapOSMatic.


200px-Openstreetmap_logo.svg_.pngLocalisation des bus sur fond OSM
Encore un exemple d'utilisation d'OpenStreetMap, ça se passe en Allemagne dans la ville de Ulm (non pas UML bande de geek) avec l'affichage de la position des bus en temps réel. Bon, il faut avouer que ce n'est pas un "vrai" positionnement, mais une interpolation en fonction de l'heure et de la ligne de bus. Néanmoins, cela reste une jolie prouesse ! Les explications de cette initiative font ressortir l'absence d'application similaire du côté des services publics. Il n'en fallait pas plus pour qu'une initiative citoyenne décide de pallier à ce manque. Côté technologie on retrouve node.js, express.js (tiens je ne le connaissais pas celui-là) ou encore Leaflet. Merci à Gael Musquet alias @RatZillaS pour cette info.


200px-Openstreetmap_logo.svg_.pngUne API Android basée sur OSM
Pour ceux qui s'intéressent à OpenStreetMap, la société MapQuest met à disposition une API pour avoir des cartes sous Android (en version Beta). Si vous êtes développeur mobile et pro-opensource, vous serez comblés :). Pour en savoir plus, consultez l'annonce officielle sur le blog développeur de MapQuest

Côté documentation

Des workshops sur les SIG opensource
JISC est un organisme ayant une expertise sur les technologies de l'information pour l'éducation et la recherche en Grande-Bretagne. Un de ses départements, le GECO (Geospatial Engagement and Community Outreach) a pour but de promouvoir la partie spatiale et la communauté qui gravite autour. Dans ce cadre, des workshops ont été organisés. Nous vous invitons à consulter et télécharger les ressources associées sur le site du GECO




OGCGéostatistiques : GEOSTAT 2011 Summer School
Pour ceux qui s'intéressent aux géostistiques, l'outil R est un indispensable de nos jours. Nous vous invitons pour apprendre et/ou découvrir cet outil à consulter les ressources, tutoriels comme vidéos de la GEOSTAT 2011 Summer School. Vous pourrez aussi apprendre par la même occasion aussi à utiliser SAGA, GRASS ou FWTools dans le même temps. Tous les contenus sont disponibles sur le site de l'université de Landau




NoSQL et SIG: quelques jalons
Plusieurs d'entre-nous au sein de GeoTribu commencent à s'intéresser au NoSQL mais nous n'avons pas encore trouvé le temps de produire un tuto sur le sujet. Martin Laloux, de PortailSIG nous a devancé sur le sujet. C'est pourquoi nous vous proposons de consulter ces deux articles, le premier porte sur MongoDB avec JavaScript ou Python, ArcGIS et Quantum Gis et le deuxième sur CouchDB et GeoCouch (Couchbase), shp2geocouh, importation de shapefiles .... Bonne lecture


Réflexions...

LeafLet + OpenLayers ou LeafLet vs OpenLayers, en réalité les deux
Lancé il y a à peine quelques mois, la librairie cartographie LeafLet ne cesse de faire parler d'elle. Aujourd'hui elle s'affiche sur le site du prochain FOSS4G pour indiquer la localisation des différents événements. Pour les explications techniques, c'est par ici.
Toujours sur le même thème notons le détournement habile de Christopher Schmidt qui brouille les pistes entre OpenLayers et LeafLet. Je vous laisse le soin (d'essayer) de deviner quelle librairie tourne derrière ces exemples : custom icons ou encore quick start. Alors vous avez trouvé ? Pour ceux qui auront eu la curiosité de regarder le code source, c'est tout simplement OpenLayers customisé à la sauce LeafLet. Un peu de Css et de javascript et cela ressemblent à s'y méprendre à l'original non ? Les motivations de ce travail sont exposées par Christopher Schmidt sur son blog. N'hésitez pas à y jeter un coup d'oeil, ça permet de clarifier pas mal de points...


google.pngFin du flash en cartographie ?
Le Web cartographique sera-t-il essentiellement en JavaScript ? C'est en tout cas ce que laisse supposer l’arrêt du support de l'API Flash de Google Maps. Quelles alternatives s'offrent alors à vous si vous souhaitez tout de même développer en flash ? Comme le souligne polygeek, quelques librairies existent à l'exemple d'OpenScales ou UMapper. A voir maintenant les potentialités de chacune.


Détente

8bitmap.pngCartes en 8 bits ou New York représenté comme dans Zelda
Nous vous invitons à découvrir comment on peut représenter de manière simplifiée certaines de nos belles villes en ayant l'impression d'être revenus à l'époque de Nintendo, Mario dans les années 80 en visitant 8bitcity

OGCOGC & CapGemini
l'Open Geospatial Consortium plus connu sous l'acronyme d'OGC, compte aujourd'hui un membre de plus et pas des moindres. En effet, Capgemini a annoncé récemment son désir d'intégrer l'OGC. Nous pouvons être certains que le Centre d’Excellence GIS (Géo Information Solutions) de Capgemini participera activement à l’évolution des standards d’interopérabilité et à leur implémentation technique dans les systèmes d’information géographique.


OGCQuand R rime avec Google ou le retour des géostatistiques?
Les amoureux des statistiques (si si ça existe) seront heureux d'apprendre qu'il est possible d'exporter les résultats obtenus depuis la librairie R sous la forme de diagrammes "Google" (via Google Chart Tools) grâce à google-motion-charts-with-r. L'installation est des plus simple, il vous suffit de démarrer R en ligne de commande puis de lancer "install.packages('googleVis')". Et voilà ! Vous n'avez plus qu'à jouer avec la tonne de gadgets disponibles.


A propos de l'auteur: 
GeoTribu

Toute l'actualité de la géomatique Open Source ! Mais aussi des tutoriels, des billets de blog, des tests et surtout une bonne humeur géographique !