28 Jan 2011

News.pngAu menu de cette revue de presse hebdomadaire, la sortie en version papier du manuel utilisateur de Qgis, une tonne de nouveautés chez MapQuest, la mise en ligne du géoportail russe, l'utilisation d'un globe 3D, la nouvelle version de <href="#gdal">Gdal/OGR et enfin la mise a disposition d'une nouvelle API chez Esri.


QGIS

qgis.pngIl y a un an, l'équipe de l'OSGEO-fr se lançait dans la traduction en français du manuel utilisateur de QGIS. 244 pages plus tard, ce travail disponible en version PDF se décline dorénavant en version papier. L'annonce faite sur le blog Le coin de l'open-source géospatial donne un aperçu de la qualité et du rendu. N'hésitez pas à commander votre édition.


MapQuest

mapquest_02_logo.gifDu côté de MapQuest, cela bouge pas mal avec l'annonce de trois nouvelles fonctionnalités. Tout d'abord la publication d'un service d'itinéraire basé uniquement sur OpenStreetMap, mais aussi la mise à disposition d'un SDK Javascript permettant d'exploiter les fonctionnalités de l'API et enfin l'ajout d'images aériennes et satellites comme nouvelle source de données.

Au-delà de ces annonces, il est intéressant d'étudier la complémentarité de plus en plus forte qui est en train de naitre entre MapQuest et OSM (pour un rappel historique voir GeoInWeb). Il y a encore quelques temps, MapQuest, pourtant historiquement le plus ancien, voyait son avantage diminuer fortement face au géant Google Maps (Cf article). Mais, son alliance avec OSM lui a donné une tout autre ampleur.

D'un autre coté, OSM, a trouvé un allié capable d'assurer l'infrastructure technologique et les développements techniques nécessaires. L'exemple qui me vient immédiatement en tête est le service XAPI d'OSM. Même si techniquement celui-ci est une réussite, il souffre malheureusement d'une trop grande indisponibilité le rendant de ce fait presque inutilisable.

On voit bien ici l’intérêt de la relation Open Source/Entreprise qui montre que ce genre de mariage peut s'avérer être une réussite.


Geoportail Russe

world.pngIl y a quelque temps déjà (cf post) nous avions eu l'occasion de discuter du lancement de MapWorld, le géoportail Chinois. L'idée semble avoir inspiré la Russie qui lance également son propre service. Côté technologie, l'interface est en flash. Pour le look je le trouve un peu austère, mais bon c'est mon avis personnel... Pour des infos complémentaires, je vous renvoie au blog Géographie 2.0 par qui nous avons appris la nouvelle.


WebGL

world.pngL'utilisation des technologies 3D au sein de nos navigateurs web ne cesse de prendre de l'ampleur. Bien évidemment, sa mise en application dans le cas d'application GeoWeb est toute trouvée. Google n'a d'ailleurs pas attendu la spécification WebGL pour proposer avec l'API de Google Earth un service de ce type. Mais, si les solutions actuelles nécessitent l'ajout d'un plugin à votre navigateur, la spécification WebGL adoptée par les différents acteurs du Web, laisse à penser qu'un standard commun est en train d'émerger. D'ailleurs, dans les navigateurs (très) récents, WebGL est maintenant disponible.

Le projet que je vous propose maintenant de découvrir, nommé WebGL Earth, s'appuie, comme son nom l'indique, sur les possibilités offertes par WebGL. Il s'agit tout simplement de l'implémentation d'un globe 3D au sein de votre navigateur. Si vous souhaitez effectuer vos propres tests sachez que le code source de l'application est librement téléchargeable.


GDAL/OGR

world.pngLa librairie de transformation de formats de données sig GDAL/OGR, véritable couteau suisse du géomaticien passe en version 1.8.0. Au niveau des améliorations, on note l'ajout de nouveaux formats de données (KML Superoverlay, MG4 Lidar,WFS, ARC objects...), un nouvel utilitaire nommé gdallocationinfo permettant d'obtenir la valeur d'un pixel ou encore une mise à jour vers la base des EPSG 7.4.1. Pour plus de détails, je vous renvoie à l'annonce officielle (en) ou à l'article publié sur le Portail SIG (fr)


Esri geodatabase API

part_esri.gifEnfin, concluons cette revue de presse par la mise à disposition, par ESRI, d'une nouvelle API (File Geodatabase API). Ecrite en C++, celle-ci permet aux développeurs ne disposant pas d'une licence Arc Objects de pouvoir accéder et manipuler des GeoDatabases.

A propos de l'auteur: 
GeoTribu

Toute l'actualité de la géomatique Open Source ! Mais aussi des tutoriels, des billets de blog, des tests et surtout une bonne humeur géographique !