18 oct 2010

these.pngLe Vendredi 29 octobre 2010 à 14h le Pr. Yvan Bédard, de l'Université Laval (Département des Sciences Géomatiques - Québec), animera une Conférence ouverte à tous portant sur la "Qualité des données géospatiales et géodécisionnel". Celle-ci aura lieu à Mines ParisTech (Ecole des Mines de Paris) sur le site de Sophia Antipolis (Amphi Léonard de Vinci, Bât A Rue Claude Daunesse).


Programme

Première partie : Qualité des données géospatiales : vers une gestion du risque de mauvais usages.
Durée: 60 minutes.
Résumé: Après plus de trente années d'évolution rapide et constante, la géomatique a atteint un niveau où elle est omniprésente dans la vie de plusieurs citoyens. Nous sommes à l'ère où la donnée géospatiale est devenue une commodité entre les mains des consommateurs. Parmi les conséquences d'un tel succès se trouve malheureusement l'augmentation des incidents et accidents reliés à un usage inapproprié des données. Typiquement, les utilisateurs présument que ces données sont de bonne qualité pour leur usage et les fournisseurs de données ne sont pas suffisamment préparés pour protéger ces consommateurs ni pour se protéger contre d'éventuelles poursuites. Or, de nombreuses subtilités se cachent dans les jeux de données géospatiales et conduire fréquemment à des surprises. Cette présentation va faire un état de l'art sur les approches visant à améliorer la qualité des données géospatiales et la gestion des risques de mauvais usages. Des exemples de problèmes de qualité, de risques et de mauvais usages seront donnés ainsi que des considérations liées à l'éthique professionnelle et à de nouveaux actes professionnels.

Seconde partie : Le géodécisionnel : origine, évolution, état de l'art, enjeux, R&D.
Durée: 60 minutes
Résumé: Depuis 5 ans, nous voyons le domaine géodécisionnel prendre un ampleur de plus en plus grande. Au petit nombre de solutions commerciales et universitaires innovantes du début se sont ajoutées une trentaine d'offres commerciales. Parallèlement, la litérature s'est enrichie de nombreuses publications et une communauté scientifique se construit autour du géodécisionnel et ses différentes facettes. La vision initialement proposée par les pionniers du domaine au milieu des années 1990 devient graduellement une réalité accessible à toute organisation. Ainsi, il existe aujourd'hui plusieurs technologies et experts qui offrent des solutions permettant de faire cohabiter les préoccupations géomatiques avec les préoccupations de l'informatique décisionnelle (intelligence d'affaires ou BI). Ces solutions sont recherchées comme complément au SIG ou au BI pour leur capacité à offrir de l'information spatio-temporelle synthèse, agrégée, comparative, croisée à différents niveaux de détail et que l'on puisse analyser cartographiquement de manière interactive. Cette présentation rappellera l'origine du domaine, fera état de son évolution, brossera un tableau de la situation actuelle et traitera des enjeux technologiques (ex. relation avec les systèmes géomatiques en place), informationnels (intégration et qualité des données) et de conception (approches, méthodes) qui en découlent. Un parallèle sera fait avec le programme de recherche de plus de 15 ans du Professeur Bédard dans ce domaine et de nouveaux défis de recherche seront présentés.

Biographie

Le Professeur Yvan Bédard, Ph.D, Ing., enseigne les bases de données géospatiales au Département des Sciences Géomatiques de l'Université Laval. Il est un chercheur très actif du réseau canadien de centres d'excellence en géomatique GEOIDE où il termine un mandat de 2 ans comme représentant des chercheurs canadiens sur le bureau de direction. Il est également membre du CRG (Centre de recherche en géomatique de l'Université Laval) où il intègre ses travaux de recherche en base de données géospatiales, en systèmes géodécisionnels et en qualité des données. Directeur du CRG pendant 7 années, il a un important palmarès en recherche fondamentale et appliquée, dont une quarantaine de contrat de R&D avec des organisations gouvernementales et industrielles et une importante Chaire de recherche industrielle CRSNG du Canada en bases de données géospatiales décisionnelles. En plus de contribuer à la formation régulière des ingénieurs en géomatique et des étudiants des cycles supérieurs en géomatique, il a donné des cours de formation continue à plus de 1500 professionnels sur 3 continents et a contribué à plus de 400 articles et conférences, dont une centaine dans des revues scientifiques avec comité d'évaluation par les pairs. Il est évaluateur pour plusieurs journaux et congrès scientifiques internationaux, organismes subventionnaires et comités gouvernementaux. Il est co-fondateur de la compagnie Intelli3 spécialisée en géodécisionnel (choisie meilleure start-up de l'Université Laval en 2009) et créateur du logiciel Map4Decision (gagnant du prix OCTAS d'ActionTI pour la meilleure nouvelle technologie en intelligence d'affaires en 2010 au Québec).

Informations utiles

Pour vous rendre à Mines ParisTech, Sophia Antipolis :

Par voiture en venant de Nice (autoroute A8)
Direction « Antibes Cannes », sortie n°44 « Antibes Sophia Antipolis » : juste après le péage, prendre la voie de gauche en direction d'Antibes, Vallauris (ne pas prendre la direction Sophia Antipolis), direction « Vallauris Grasse », puis « Sophia Antipolis Valbonne ». Pénétrer dans la technopole par l'entrée « Les Lucioles - Accès 3 ». L'Ecole des Mines se trouve à 500 m sur la gauche.

Par voiture en venant de Cannes (autoroute A8)
Direction « Antibes Nice », sortie n°44 « Antibes Sophia Antipolis » : juste après le péage, prendre la voie de gauche en direction d'Antibes, Vallauris (ne pas prendre la direction Sophia Antipolis), direction « Vallauris Grasse », puis « Sophia Antipolis Valbonne ». Pénétrer dans la technopole par l'entrée « Les Lucioles - Accès 3 ». L'Ecole des Mines se trouve à 500 m sur la gauche.

Par avion
Arrivée à l'Aéroport Nice Côte d'Azur situé en bordure ouest de Nice, à 20 Km de Sophia Antipolis, prendre le Bus 230 : Nice Sophia Express (durée du trajet 30 minutes environ). L'Ecole des Mines se trouve à l'arrêt « Place Sophie Laffitte ».

Par train
La gare SNCF la plus proche de Sophia Antipolis est celle d'Antibes. Selon votre gare de départ, consultez les horaires : pour les grandes lignes sur le site de la SNCF et pour les trains régionaux ceux du Ter. Arrivée à la Gare d'Antibes, prendre le bus Envibus : pour joindre l'arrêt, sortir de la gare et prendre la passerelle piétonne au-dessus des voies (durée du trajet : 30 minutes). L'arrêt pour l'Ecole des Mines s'intitule « Place Sophie Laffitte ». Pour les horaires choisissez le trajet Antibes-Juan-les-Pins, ligne 1.

Par bus
L'arrêt pour l'Ecole des Mines s'intitule « Place Sophie Laffitte ».
à partir des communes de la Communauté d'Agglomération Sophia Antipolis : utiliser le réseau Envibus (lignes, horaires et tarifs).
à partir des autres communes, utiliser le réseau départemental de bus TAM, Transports Alpes-Maritimes (lignes, horaires et tarifs) sur le site du Conseil Général. La ligne 230 intitulée « Sophia Express » relie l'aéroport de Nice à Sophia Antipolis.

Plan de Sophia Antipolis

plan_sophia.png

Plan de Mines ParisTech

plan_ecole.png

A propos de l'auteur: 
GeoTribu

Toute l'actualité de la géomatique Open Source ! Mais aussi des tutoriels, des billets de blog, des tests et surtout une bonne humeur géographique !