6
01 juil 2009

world.png J'ai souvent critiqué la politique commerciale de l'IGN notamment sur le sujet de la mise à disposition gratuite et sans condition de données que je juge d'ordre public (limites administratives...). C'est pourquoi lorsque j'ai appris par l'intermédiaire du site PortailSIG la mise à disposition par l'IGN de certaines de ces données j'ai été agréablement surpris.

Les données disponibles sont :

Si cette initiative est louable, la précision des données reste néanmoins très faible. Je ne peux donc m'empêcher de regarder si du côté de la communauté OpenSource il n'existe pas des ressources équivalentes.

Prenons le cas de la BDAlti que vous pouvez facilement remplacer par le MNT de la SRTM d'une meilleure précision. Concernant les limites administratives, un projet de digitalisation initié par les équipes d'OpenStreetMap est en cours de réalisation. Pour le RGC (Repertoire Géographique des Communes), le site GeoNames propose une donnée équivalente avec en plus des services supplémentaires (accès aux données au format Json/XML, recherche par extent géographique...). Ainsi, en cherchant un petit peu il est facile de voir que des sources de données équivalentes existent déjà et certaines de meilleure qualité.

La seule donnée qui ait réellement retenu mon attention est le Scan 1000 (image ci-dessous). Celui-ci me permettra d'habiller un peu plus mes cartes à petite échelle.

SC1000_1000_corse_0.png

Au final, j'espère que ce premier pas de l'IGN s'enrichira de nouvelles données d'une meilleure précision. Il est dommage de devoir compter sur des initiatives collectives afin de pouvoir disposer de données qui à mon sens sont d'ordre public.

A propos de l'auteur: 
GeoTribu

Toute l'actualité de la géomatique Open Source ! Mais aussi des tutoriels, des billets de blog, des tests et surtout une bonne humeur géographique !

Commentaires

Salut,

Il est encore un peu optimiste de dire que le projet de digitalisation des limites administratives par OSM est "quasiment terminé".
En effet, les derniers chiffres [1] font plutot état de 34% des communes numérisées. Et cela représente les 2/3 des communes vectorisées au cadastre ... Il y a donc fort à parier que l'on arrive tôt ou tard aux limites des possibilités.

Cordialement,

F. Van Der Biest

[1] cf par exemple : http://lists.openstreetmap.org/pipermail/talk-fr/2009-July/011030.html

Bonjour,

Merci pour cette précision. J'ai en effet été un peu présomptueux sur l'état d'avancement de la digitalisation des communes. Le projet n'en reste pas moins des plus intéressants.

Juste par curiosité le F, c'est pour François? Si c'est le cas, merci pour ton rapport sur l'utilisation de MapServer il me fût d'une grande aide il y a quelques années pour mon mémoire.

En effet, c'est bien moi ;-)
Content que ce rapport (qui commence à sérieusement dater !) ait pu te servir.

Cordialement,
F.

Je pense toujours que l'IGN profite beaucoup de ses données, et les a surement deja bien rentabilisé.

Vous faites erreur en disant que les données sont libres, c'est faux.

Extrait : Tous les usages de ces fichiers sont autorisés, à l'exclusion de toute exploitation commerciale.
Pour l'exploitation commerciale des fichiers, une autorisation préalable doit être demandée auprès du réseau commercial de l'IGN.
Toute reproduction doit être accompagnée de la mention IGN-"nom du produit" et toute représentation sur un site Internet doit être accompagné de la même mention associée à un lien vers l'adresse gnagnagnaign.fr .

En clair l'IGN vous en autorise l'usage uniquement la ou eux ne peuvent pas faire de profit.

Ca reste le seul service public payant a ma connaissance.
Ils ont réussi a avoir "le beurre et l'argent du beurre" c'est tres fort.

Bonjour,

Effectivement les données ne sont pas totalement libres. Certaines limitations existent encore. Néanmoins, il faut souligner que c'est un 1er pas déjà encourageant non?

Le fait que les données soit payantes est tout à fait normal. Certaines d'entre elles possèdent une valeur ajoutée forte. Ce que je regrette, c'est que d'autres ayant une utilité publique certaine ne soient pas libre.

C'est toujours rageant de devoir inventer mille et un stratagèmes pour dessiner des limites de communes...

Arnaud

Ce n'est pas le seul service public payant, loin de là.
Snas parler de ceux qui ne le sont plus ou presque plus (la poste, EDF, GDF, SNCF), on trouve dans des domaines plus proche de l'IGN, météo france, le shom etc.

Bref, en fait, rares sont les services publics gratuits, même au sens ou vous l'entendez.