21 nov 2014

Novembre, c'est le mois après l'été (indien) et avant les chocolats de Noël, où tout pousse à rester sous la couette en attendant un moment plus propice pour en sortir. Hopopop ! C'est sans compter toutes ces news hebdomadaires qui vous feront jaillir de votre lit (pour les plus chanceux) ou de votre chaise de bureau (pour les autres), avec le plein d'énergie !

En effet, vous allez dorénavant pouvoir remplir vos métadonnées avec GRASS ! Hum... bon d'accord, alors tester les nouvelles versions du serveur java Deegree, rester bouche bée devant les densités de noeuds OpenStreetMap, cartographier le sens de circulation des rues de votre ville, vous perdre dans le Pacifique à bord d'un navire du XVIIIè ! (hop, je reprends mon souffle), admirer les dessins au réalisme surprenant de Bert Monroy et même constater que l'IGN semble avoir une volonté d'ouverture de ses données ! J'en oublie sûrement... Ah oui, en fait la Terre est plate.

Et tout ça grâce à la revue de presse de GeoTribu ! La GeoRDP qui ne lésine pas sur les points d'exclamation ! Finalement, elles sont jolies, ces journées d'automne, non ?

carte sens de circulation Paris

Accès direct à : Sorties de la semaine | Serveur | OpenStreetMap | Google | Représentation Carto | Conférences | Divers |

Sorties de la semaine

GRASS : plugin pour les métadonnées

Une nouvelle extension vient permettre à l'utilisateur de GRASS de saisir des métadonnées et de les lier aux jeux de données concernés, en restant conforme à l'ISO 19115:2003 et donc de répondre potentiellement à la directive INSPIRE. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à consulter le billet de présentation.

Serveur

deegree 3.3.13

On n'en parle pas souvent dans nos colonnes, un peu obnibulés que nous sommes par MapServer, GeoServer et QGIS Server, mais deegree est un serveur Java dédié à l'implémentation de services géographiques (WMS, WFS, CSW...) respectant les standards de l'OGC et de l'ISO. Il permet notamment d'être INSPIRE -friendly. Le projet ne fait pas beaucoup parler de lui mais continue de publier régulièrement de nouvelles versions, comme la 3.3.13 donc.

OpenStreetMap

Cartographie de la densité de noeuds dans OpenStreetMap

La densité de noeuds dans OSM ! Je me souviens encore de cette discussion qui avait fait couler tant d'encre numérique lors de l'import du bâti... Mais bon, nul besoin de revenir sur le passé et attardons nous plutôt sur cette cartographie réalisée par Martin Raifer alias tyrasd sur GitHub.

Ce qui m'interpelle quand je regarde cette carte, c'est la sur-représentation de certaines zones. Les États-Unis, l'Europe et le Japon sont très nettement devant en terme de densité de noeuds ! Certaines zones au Canada sont également particulières. Ces zones forment une sorte de patchwork de données.

C'est en tout cas visuellement réussi !

Google

Google cartographie des chemins de rando à dos d'homme

C'est pas vraiment une news mais bon ! On a l'habitude de partager chez GeoTribu, retrouvez ci-dessous un point d'information ITélé de début Novembre sur la cartographie Google des chemins de randonnées

Représentation Cartographique

Le sens des rues colorisé

Dans l'équipe nous avons la chance d'avoir un passionné des représentations cartographiques en la personne de Mathieu Rajerison. Quand il n'officie pas sur GeoTribu, il sévit sur son blog datagistips. Ses articles, toujours pédagogiques et très souvent illustrés par de chouettes planches de bandes dessinés placent à chaque fois la carte au centre de nos réflexions.

Dans son dernier billet, Mathieu, nous décrit sa méthode pour obtenir une carte des rues dont la couleur dépend du sens de circulation. Son exemple sur la ville de Paris est particulièrement esthétique. Je vous laisse juger par vous même.

Perdus dans les doldrums du Pacifique...

Cette carte n'est pas neuve, mais peut-être vous a-t-elle échappé ?

doldrum map

Il s'agit en fait de millions de points correspondant à des positions de bateaux aux XVIIIè et XIXè siècles, recueillies dans d'anciens livres de bord. Outre la densité des trajectoires, qui permet de reconstituer les contours des continents, on peut voir dans le Pacifique de curieuses lignes horizontales. Ces lignes seraient en fait des 'doldrums', le résultat de longues zones où le vent souffle rarement, et où les bateaux restent coincés.

Toute l'histoire (en anglais) sur le blog Strange Maps de Frank Jacobs !

Aussi, voici une autre représentation de ces données où, sur un fonds inspiré des cartes de pirate, les navires s'apparentent à une nuée d'abeilles.

Conférences

Journée INSPIRE au CNIG

Histoire de donner un nouvel élan à la mise en conformité avec les exigences de standardisation des échanges de données et métadonnées, le CNIG avec l'appui de l'IGN et du BRGM a organisé une journée nationale sur INSPIRE. Et vous n'allez pas me croire : il y avait du monde et c'était putôt intéressant et vivant ! Juré, craché !

Il y en avait pour tous les goûts, tous les niveaux et tous les types d'acteurs, même s'il manquait peut-être des démonstrations de solutions logicielles concrètes (GeoNetwork, GéoSource, Isogeo, etc.). Par exemple, une intervention sur les problématiques de transformations de modèles de données était particulièrement technique et intéressante.

Si vous avez manqué tout cela, les présentations sont déjà en ligne.

Divers

Les 9 propositions pour un nouveau géo-service public numérique

L'IGN a publié sa feuille de route pour les prochains mois. Feuille de route qui se traduit au travers de 9 principales propositions. On y retrouve notamment la volonté :

  • de renforcer les différentes coopérations potentielles (local, national, européen, public, privé, etc.).
  • de servir de socle aux données ouvertes.
  • ou encore d'être un facilitateur d'innovation.
  • ...

Au regard de ces différentes propositions, il y a clairement une volonté de devenir un acteur incontournable de l'ouverture des données publiques. C'est à mon sens une bonne chose en espérant que cela soit suivi d'actions !

Photo-réalisme et géographie

Bert Monroy est artiste et géographe. Gourou de la retouche photo avec Photoshop, il utilise la suite Adobe, en particulier Illustrator et le logiciel sus-nommé afin de recréer des scènes photo-réalistes d'endroits où il a voyagé pixel par pixel.

Son objectif est de restituer une oeuvre numérique avec une finnesse esthétique permettant de confondre la réalité, et ce pour plusieurs éléments: la structure des bâtiments, la végétation environnante, etc. La disposition de ces éléments dans l'espace est également prise en compte afin qu'elle soit la plus fidèle possible à la réalité terrain.

Intègrant précisément les caractéristiques géographiques de la scéne, sa méthode est particulièrement intéressante. L'artiste se réfère à Google Maps afin de voir comment la scène est organisée dans l'espace, mais aussi à Google Street View afin de mieux cerner les perspectives et de collecter des éléments avec un niveau de détails très fin: portes, fenêtres et lampadaires. Dans ce sens, il a reproduit une scène nocturne de Times Square et une journée de brouillard à Amsterdam.

Dans le cas d'Amsterdam, où il ne s'est rendu qu'une fois, il explique qu'il y avait bien trop de brume pour restituer le lieu correspondant au cliché qu'il avait pris. Depuis son écran, Google Street View lui a permis de se déplacer le long du canal à sa guise et de capter de nombreux détails comme s'il y était vraiment.

Source : http://www.geolounge.com/bert-monroy-artist-intersection-geography-art

The Flat Earth Society

Vous ausis pendant vos cours théoriques sur la géodésie, les systèmes de coordonnées et de projections, vous aviez un sentiment comme quoi tout cela semblait avoir été conçu pour retourner le cerveau et torutrer les méninges ? Eh bien, sachez que votre pressentiment était une bonne intuition, un aiguillon vers la Vérité Vraie, car vous n'êtes pas seul(e) : The Flat Earth Society vous ouvre les bras.

Elle se présente comme une société ancienne (1800 si j'ai bien compris) qui réfute l'idée que notre planète ne soit pas plate et s'emploie à centraliser toutes les études, ressources et preuves qui feraient tomber à plat les travaux de Gallilée ! Mais vous savez ce qu'on dit, pour que vérité soit faite il faut quelqu'un pour la dire et quelqu'un pour l'entendre.

Pour les non anglophones, je suis tombé sur une interview en français ici.

Merci à Mathieu C. pour cette trouvaille.

Datavision 2

Vous avez sans doute entendu parler du livre de David McCandless nommé DataVision. David McCandless est un journaliste passionné d'inforgraphie qui nous propose un ouvrage s'intéressant à la représentation de données, ce que nous avons coutume de nommer datavisualisation depuis quelques temps. La version 2 de Datavision vient de sortir :

Vous trouverez cid-dessous une présentation de David McCandless pour une des fameuses conférences TED :

En bref

  • Si vous souhaitez utiliser l'API de l'IGN avec la librairie leaflet, voici un post qui pourrait vous être bien utile

Ajouter un commentaire