05 déc 2016

Toutes les routes mènent-elles à Rome ? Vous pourrez le vérifier aujourd'hui avec le projet pelagios.

Facile de se perdre avec toutes ces routes. Heureusement que Nicholas Rougeux les rend plus belles avec son poster des échangeurs autoroutiers; ça donne plus envie de rouler, du coup. Et pour se guider, on pourra peut-être utiliser, non pas le système de positionnement satellite américain, mais galileo ?

Et sinon, qu'a-t-on dans cette revue de presse ? Des cartes animées de différentes sortes : une carte d'actualités sur la perte de territoire à Alep, fort bien réalisée par Libération, qui nous permettra de mieux saisir ce qu'il se passe pas si loin que ça de chez nous, et une carte sonore de fou de Brian Foo sur la perte de terrain en Louisiane.

Accès direct à : Sorties de la semaine | Open Data | Représentation Carto | Conférences |

Sorties de la semaine

Galileo is done

Le système de géolocalisation Européen fait enfin ses premiers pas. Vous pouvez suivre ses premiers pas sur twitter.

Le nombre de satellites et la couverture sont restreints pour le moment. Un déploiement complet et une disponibilité optimale des services sont attendus pour 2020.

Comprendre ce qui se passe à Alep avec des cartes

L'information tourne en boucle sur les radios et TV, j'imagine que vous êtes au courant de ce qui se passe à Alep. Un Gif cartographique pour comprendre ce qu'il se passe.

 

 

Open Data

Montpellier des données qui rox

Une news qui devrait envoyer un signal super aux autres villes de france. Montpellier propose un éclatement de la population a l'échelle du bâti ! Le travail de ventillation part des données de population INSEE à l'IRIS pour 2013 pour la disperser au centre des "bâtiments significatifs".

Au final, les fichiers fournis contiennent des points géoréférencés (en X, Y) comprenant un champs associé de population (arrondi à l’unité) et un champs comprenant le code INSEE de la commune concernée.

Merci @openData3M pour l'info et @neogeo_fr pour l'illustration

Pelagios - une carte de la RomeAntique

Vous n'avez peut-être jamais entendu parler de Pelagios. C'est une communauté animée par un collectif de chercheurs issu de plusieurs universités qui se propose de faire le lien entre openData et données historiques spatialisées. Si vous voulez en savoir plus, vous pourrez lire leur manifeste.

Pour l'heure on vous en parle parce qu'ils ont mis en ligne une carte qui est remontée cette semaine dans nos filets. Voilà donc que vous avez accès à une carte historique des routes et villes de l'Empire romain. Si la carte vous intéresse, elle est par , et si en plus vous voulez soulever un peu le voile pour comprendre sur quelles données elle se base c'est par !

Représentation Cartographique

Sonification Carto

$$

En Louisiane, les problématiques liées au littoral sont assez criantes. Mauvaise gestion du territoire, développement des raffineries, et changement climatique ont accru la perte de terre dans cet état des Etats-Unis qui compte le 7e plus large delta du monde. On estime que depuis 1932, 25% des terres ont été perdues, submergées par les eaux.

C'est afin d'illustrer ce fait que le data artist Brian Foo, à qui l'on doit tout un tas d'expériences visuelles et sonores à base de données, a réalisé cette data-vidéo, et la data-bande sonore qui accompagne cette dernière.

Côté carte, ce sont les données de changement d'occupation du sol depuis 1932, rendues disponibles par l'USGS, qui ont été utilisées, avec différents codes couleur selon le gain de terre (en nuances de vert) ou perte (en nuances de rouge).

La bande son, elle, provient de samples sélectionnés sur la base d'un morceau d'une fanfare de la Nouvelle-Orléans appelée le Rebirth Brass Band. Ces samples sont été agencés de façon algorithmique de manière à ce ques les voix et instruments se fassent de plus en discrets à mesures que le territoire cède sa place à l'océan, comme si, dixit l'auteur, "les voix étaient submergées par les eaux".

C'est donc une carte qui se savoure autant par les yeux que les oreilles, un exemple de sonification de la donnée cartographique comme il est assez rare d'en voir.

Côté outils, on voit que l'auteur utilise Processing pour le visuel, y compris la partie "analyse spatiale", Python, et Chuck pour programmer ses séquences musicales.

La danse des échangeurs autoroutiers

On savait que les écrivains et les réalisateurs de films s'intéressaient à la route. Voilà que les data artistes s'y mettent.

Voyez-vous une certaine esthétique dans les carrefours, les jonctions de routes, les échangeurs autoroutiers. A première vue, peut-être que pas trop. Ce serait sans compter sur le travail réalisé par Nicholas Rougeux à qui l'on doit toutes sortes d'expériences visuelles empreintes d'une certaine poésie à base de données, de textes de littérature. Lui-même affirme qu'il y a de la beauté dans le chaos.

Les échangeurs autoroutiers, aux formes différentes, alambiquées, dont aucun ne se ressemble, constituent la matière première d'une de ses oeuvres appelée la "chorégraphie des échangeurs".

Dans ces échangeures, Nicholas a tenté d'intégrer une certaine harmonie par l'emploi judicieux de gradients de couleurs qui figurent les connexions d'autoroutes. De plus, il s'est permis d'associer à chacune des figures dépeintes des petits surnoms rappelant des bols de spaghettis et autres.

L'emploi couleurs primaires diverses rompt la monotonie du sujet et l'emploi de gradients permet finalement de donner du mouvement aux formes.

Un gros travail manuel a été effectué pour aboutir à ce tableau. Comme vous pouvez vous en douter, les données OpenStreetMap ont permis d'extraire les échangeurs. Puis il a fini par les peindre dans Illustrator, à la main, après avoir épuré les formes des linéaires qui se situaient autour. Les formes ont été aussi simplifiées pour donner l'impression de souplesse propre à la danse.

Finalement, Nicholas réussit le pari de rendre quelque chose de banal plutôt joli. Vous n'aurez peut-être jamais regardé les échangeurs avec cet oeil-là.

Conférences

Ecole thématique MAPS10

Si vous êtes un habitué de la revue de presse, vous avez déjà vu passer des news sur la modélisation à base d'agents. Si vous êtes doctorant, chercheur, etc. que vous voulez vous former à ces pratiques, à vos agendas ! La 10e édition de l'école thématique MAPS (Modélisation appliquée aux Phénomènes spatialisés) se tiendra du 18 au 24 juin 2017 à Oléron.

De source sûre le programme est en cours de finition, et le budget est en train d'être validé, mais si vous voulez vous tenir informé vous pouvez d’ores et déjà mettre le site dans vos favoris : https://maps.hypotheses.org/.

Ajouter un commentaire