1
14 oct 2016

Lors de la dernière revue de presse on vous avez parlé de reprise en douceur. On peut dire, avec un brin de fierté, qu'on a tenu parole, vu que seulement 3 semaines se sont ecoulées entre ces 2 revues de presse ;).

Mais trêve de plaisanterie, au programme de cette semaine, la sortie de QGIS 2.18, dernière version avant le tant attendu QGIS 3, des nouveaux jeux de données libres et une introduction aux models d'agents. Et enfin, une utilisation artistique du LiDAR dans un fim de fiction.

Bonne lecture !

Accès direct à : Sorties de la semaine | Open Data | Représentation Carto | Conférences | Divers |

Sorties de la semaine

Nouvel outil pour les cartes thématiques en ligne

Même si elle n'est pas nouvelle, l'analyse thématique est un classique difficile à bien maîtriser. Pour les néophytes comme les experts, un nouvel outil nommé Khartis, fait par Sciences Po est sorti. Allez l'essayer sur http://www.sciencespo.fr/cartographie/khartis/. Si vous souhaitez l'installer ou regarder le code source, allez sur le dépôt Khartis Gihub associé.

Carte sous-alimentation 2014-2016 créée avec Khartis

Merci à Pierre Vivet pour l'information sur  Twitter. N'hésitez pas à allez sur l'article associé qui donne des détails supplémentaires

QGIS 2.18

QGIS 2.18, a.k.a Las Palmas, est sorti cette semaine. Le plus intéressant à propos de cette version est certainement que c'est la dernière de la série 2.X, ce qui veut dire que la version 3 approche à grand pas (prévue pour mi 2017). Mais comme toute nouvelle version, celle-ci apporte son lot de nouveautés, notamment pour les étiquettes (placement et abréviation). La liste complète est consultable ici.

Open Data

Land Matrix : une base de données des transactions foncières

Land matrix est une initiative indépendante qui permet de suivre les transactions foncières dans le monde.
Le site web de ce projet est pensé comme un observatoire global des transactions foncières qui se font dans les pays à faible revenu.
Les données sont mises à jour de manière automatique avec les données ouvertes, mais également grâce au crowdsourcing.

Cette initiative est vraiment super intéressante, car les décisions relatives aux investissements fonciers à grande échelle affectent les moyens de subsistance de millions de personnes.
Big-deal? Et oui ce n'est pas une question anodine, ces transferts permettent d'avoir une idée des travaux qui se réalisent à l'échelle du monde, des emplois induits, ou de la production de denrée.
Mais ces transactions peuvent aussi produire de l'injustice spatiale et/ou sociale : privatisation des terres arables, dégradation de l'environnement.



Nous avons là une belle initiative de transparence des transactions pour comprendre les enjeux nationaux et régionaux qui en découlent ! Les données sont accessibles de manière agreger, mais également sous forme de fichier brut ! Donc avis aux amateurs de carte et autre data-vis!!

source : http://landmatrix.org/en/

Global Human Settlement

La commission Européenne vient de publier un jeu de données au niveau mondial super interéssant de couches raster obtenues à partir de l'analyse d'images LandSat à différentes dates (1975, 1990, 2000, 2015). Il y a notamment :

Un blogeur a deja fait joujou avec les donnees et le rendu est vraiment sympa et a l'air coherent. Son analyse concerne essentiellement les Etats-Unis. Il serait interéssant de voir la qualité des données dans des pays du sud.

Plus d'infos sur ces données ici.

Représentation Cartographique

Pas tout à fait une carte, mais...

... Une représentation de le généalogie des genres musicaux et de leurs relations, un travail impressionnant !

Music Map

Chaque genre et sous-genre est représenté suivant sa période, les liens sont également représentés. Des textes de description sont accessibles, avec une playlist pour les sous-genres. Rajoutez à ça de nombreuses manières de naviguer dans cette mine d'informations, mais également un glossaire, une description de la méthodologie... Bref, de quoi occuper une partie de votre weekend !

LiDAR et la Nouvelle Vague

Les arts numériques se renouvellent sans cesse, et rapidement, au rythme des nouvelles technologies. On connaissait les voitures autonomes qui scannaient leur environnement avec des lasers, les archéologues qui scannent la grotte de Chauvet pour en réaliser la réplique. La même technique a été employée ici, non dans une optique utilitaire, mais purement artistique, en particulier, cinématique, et même plus encore, filmique. Il s'agit du film de fiction "Where the city can't see", réalisé en LiDAR par Liam Young et Tim Maughan, qui parle d'une communauté d'ouvriers vivant dans une zone appelée "Detroit Economic Zone". Le film suit les pérégrinations, la nuit, de ces ouvriers à travers les yeux de robots.

Je n'ai pas trouvé le film complet, mais cette vidéo, qui en est un peu le making-of :

LIDAR scans from 'Where The City Can’t See' from liam young on Vimeo.

 

Conférences

Journée ASIT VD 2016

Au début du mois se déroulait à l’EPFL la journée ASIT VD intitulée "La géoinformation pour tous". Au programme, une dizaine de conférences réparties dans quatre sessions thématiques :

  • Aménagement du territoire
  • Loi sur la géoinformation
  • Cyberadministration
  • Dangers naturels

L’ensemble des présentations est maintenant disponible en ligne. Et si vous souhaitez vous imprégner de l’ambiance, vous pouvez jeter un coup d’oeil aux photos de la journée (conférences et exposition).

En tout cas, c’est toujours plaisant de voir que les outils open source sont de plus en plus présents, que ce soit dans les présentations ou sur les stands des exposants. Avec environ 300 participants, cette journée a rencontré un vif succès en réunissant les différents acteurs du milieu de la géomatique de Suisse romande.

Faire de la cartographie aujourd'hui

S'il y a une conférence que je suis chaque année même à distance, c'est celle de NACIS (North American Cartographic Information Society). Elle me donne toujours du grain à moudre, étant plutôt côté développement que pur design cartographique. Cette année, j'ai particulièrement aimé la session qui résume bien mon sentiment sur notre métier.

 

Ne m'étant jamais vraiment fixé de barrière en matière de disciplines, la présentation "Reflections on Five Years of Teaching Cartography" de Robert E. Roth a fortement résonné. J'ai aussi aimé les informations sur la création de cartes avec des hexagones abordés en présentation et sur ce papier. Même si c'est clairement lié à un éditeur, j'ai été impressionné par cette démo sur l'aspect analytique sur lequel la société Carto (anciennement CartoDB) avance.

Etant surement passé à côté de nombreux sujets, nous vous invitons à faire votre marché en regardant sur Twitter le hashtag #nacis2016.

Divers

Introduction à la modélisation à base d'agents en géographie

La modélisation à base d'agents est l'outil de prédilection des sciences de la complexité. C'est un positionnement particulier dans le champ de la modélisation. Un agent est une entité qui va avoir un but, qui va être capable de percevoir son environnement de manière limitée et qui va chercher à assouvir ses objectifs.
Ce type de modélisation est très largement utilisé en géographie car il est très facile de créer des environnements de simulation spatialement explicite (vous pouvez jeter un œil à la plateforme de modélisation GAMA).
Un article glané sur le blog GIS and agent-based model, et proposé par Heppenstall, A. and Crooks, A.T. (2016) et disponible ici fait une bonne revue des possibilités et limites offertes par ce type d'approche pour la géographie. Un bon moyen de vous familiariser avec cette manière de penser !

Le PDF est mis à disposition par les auteurs

 

En bref

  • GDAL 2.1.2 est sorti
  • Une liste riche d'outils pour réaliser des dataviz
  • Grim London, une belle carte interactive des crimes et autres événements mystérieux de Londres

Commentaires

Commentaire: 

Bonjour,
QGIS3 était initialement pressenti pour début 2017 ( février), mais cette date est en train d'être repoussée et une sortie avant l'été est plus vraisemblable. Ce serait sympa de mettre à jour la dépêche afin de ne pas trop rendre les lecteurs impatients.
Vincent

Ajouter un commentaire