6
04 mar 2016

Cette semaine s'annonce riche en nouveautés. Êtes-vous prêts à embarquer sur le quai des dock[er]s pour une nouvelle revue de presse ? Vous souhaitez impulser un changement dans votre vie, pourquoi ne pas vivre dans une nouvelle région ? Compareg vous permet de choisir une région avec des géo-caractéristiques proches de celles où vous habitez actuellement. Sinon pourquoi pas tout quitter et partir en voyage ? Si vous souhaitez voyager léger tout en continuant à géogeeker, prenez donc un raspberry Pi3. Lire en voyage est primordial. Pour cela, nous vous proposons un ouvrage, "QGIS Map Design", pour réaliser de belles cartes de votre périple. Et nous vous invitons fortement à réaliser ces cartes avec la dernière version de QGIS 2.14 qui a pointé son nez à l'horizon. Pendant votre voyage, si la ville vous rend nostalgique, vous pourrez vous immerger dans iTowns, un outil incroyable de rendu 3D réalisé par l'IGN. Un dernier conseil pour garder le cap, prenez garde à la carte palindromique !

Cette semaine, la revue de presse embarque au Canada, pour saluer les collègues de l'équipe de géomatique et d'infographie du Ministère de l'Environnement du Québec qui nous ont, dernièrement, honorés de compliments très gratifiants concernant la revue de presse. La savoir lue et appréciée, tel est le véritable carburant de la GéoRDP !

Petite dédicace, avec cette vidéo publiée sur twitter par Canadian GIS, sur les origines du métier de cartographe, n'hésitez pas à visionner la vidéo complète sur facebook (lien en bas droite de la vidéo).

Accès direct à : Sorties de la semaine | Client | Serveur | Représentation Carto | Divers |

Sorties de la semaine

QGIS 2.14

QGIS 2.14 ou "Essen" vient de sortir. Cette version est la seconde Long Term Release (LTR). Elle sera donc maintenue pendant 1 an, c'est-à-dire qu'aucune nouvelle fonctionnalité ne sera ajoutée afin de maintenir sa stabilité. Par conséquent, si vous utilisez QGIS pour vos projets professionnels, vous pouvez y aller ! À noter que la dernière LTR datait de la version 2.8. La liste des nouveautés (plus de 60 !) est longue comme le bras, voyez vous- même (en anglais).  Vous trouverez des informations en français synthétisant les nouveautés intégrées à cette nouvelle version de QGIS, telle que la documentation proposée par l'espace interministériel de l'information géographique. Pour les utilisateurs de QGIS Server, sachez que cette nouvelle version de QGIS implique également des nouveautés côté serveur. Pour conclure, nous vous rappelons que l'énorme chantier de la version 3.0 de QGIS est ouvert. Nous suivons ce projet avec intérêt, nous vous donnerons toutes les infos sur l'évolution de ce projet. 

Client

iTowns

Après une rapide recherche, je viens de me rendre compte que nous n'avons jamais parlé du projet iTowns dans nos revues de presse. Mais qu'est-ce donc? iTowns est une solution développée par l'Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), qui  permet de décrire la ville en trois dimensions (3D), de l'acquisition des données jusqu'à leur visualisation.

iTowns comprend un framework open source écrit en javascript et WebGL basée sur three.js permettant de visualiser des données géographiques 3D. Ce framework est développé par l'IGN, Oslandia et AtolCD. Une première version stable de iTows (lV1.0) est sortie il y a quelques semaines. Vous pouvez la retrouver sur Github, elle est téléchargeable par ici. iTowns propose de nombreuses fonctionnalités telles que :

  • API simple de programmation
  • le chargement et la projection d'images sur un modèle de batiment
  • le chargement et l'affichage d'images panoramiques
  • le chargement et l'affichage de nuages de points à partir de fichiers PLY
  • le chargement et l'affichage de modèles 3D texturés
  • etc.

Si vous souhaitez voir ce que ça donne, c'est par ici. Le résultat est assez époustouflant :

N'hésitez à visualiser la vidéo ci-dessous pour avoir un meilleur aperçu du potentiel de l'application :

Si vous souhaitez vous formez à iTowns c'est par ici.

Serveur

Docker : Apache + QGIS Server + LizMap + postgreSQL/GIS

Avez-vous déjà entendu parler des "docker"? C'est assez à la mode en ce moment. Je vous invite à lire l'article du Journal du Net qui explique comment Docker peut tout changer. Pour faire simple, il s'agit de containers virtuels qui embarquent des solutions logicielles. Docker automatise le déploiement des solutions logicielles embarquées sur n'importe quel serveur Linux. Assez alléchant dis comme ça :-) Si vous avez envie de tester Julien Ancelin de l'INRA propose un docker sur son github empaquetant Apache + QGIS Server 2.14 + LizMap Web Client + PostgreSQL/GIS et toutes les dépendances. À vos terminals !

Raspberry Pi 3

Les plus geeks d'entre vous vont apprécier la sortie Raspberry Pi 3. Mais qu'est-ce donc cette chose ? Il s'agit d'un nano ordinateur destiné à l'apprentissage de la programmation informatique. Le Raspberry Pi est très accessible de par son faible prix, environ 45 euros. Nous avons déjà parlé du Raspberry Pi à plusieurs reprises dans nos revues de presse, notamment pour son  utilisation comme serveur cartographique. Cela m'anène à vous proposer de tester la solution Geo-Poppy de Julien Ancelin, qui permet l'installation d'un docker embraquant QGIS Server, LizMap et PostgreSQL/GIS sur un Raspberry Pi. Pour finir, on notera que le Raspberry Pi 3 est plus puissant que la version 2 bien qu'il reste encore certaines améliorations à effectuer afin d'obtenir un produit plus performant comme le propose la revue du monde informatique.

Représentation Cartographique

Carte du monde palindromique

Depuis longtemps, les artistes se sont livrés à des exercices de style autour de différents médias. Par exemple, Georges Pérec, du mouvement Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle), s'était livré à l'écriture d'un livre sans la lettre E, appelé "La disparition". En bande dessinée, ce mouvement a été repris sous le nom d'Oubapo. Au cinéma, le mouvement des dogmes impose certaines contraintes au réalisateur, au caméraman. Toujours, il est question de transgression, malgré les restrictions imposées à l'exécution de l'oeuvre.

Un palindrome est un mot qui se lit dans les deux sens, comme kayak, ou MEEM (ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer), jusqu'aux plus complexes : "Éric notre valet alla te laver ton ciré".

Et si on inaugurait un mouvement cartographique, l'Oucapo, "Ouvroir de Cartographie Potentielle" ? Un artiste s'est lancé - vous ne le croirez peut-être pas - dans la création d'une carte du monde palindromique. Autrement dit, si vous retournez la carte, vous verrez se dessiner les mêmes contours. Selon lui, cette carte, c'est de la pataphysique appliquée aux cartes. Boris Vian disait au sujet de la pataphysique : « Je m'applique volontiers à penser aux choses auxquelles je pense que les autres ne penseront pas ».

La page de l'artiste comprend aussi des cartes fractales dont nous avions donné un extrait il y a deux semaines, également des cartes avec gémellités : Afrique = Amérique du Sud. A découvrir absolument !

Dans un registre similaire, peut-être aurez-vous envie de découvrir un article que j'ai écrit au sujet de l'absurdité dans la cartographie

Divers

La cartographie de la population mondiale selon Facebook

Au sein de Facebook, le Connectivity Lab est chargé d'imaginer des solutions pour les zones géographiques où l'accès à Internet est faible, compliqué voire carrément inexistant (ce qui concerne près de 10% de la population mondiale), avec évidemment des enjeux stratégiques derrière (comprendre économiques) et des initiatives contestables et parfois contestées (notez la nuance).

Le cadre étant posé, revenons sur ce qui nous intéresse. Le labo s'est attaqué à une problématique relativement connue : pour connecter les gens, il faut déployer une infrastructure réseau, donc des câbles / antennes / etc. et pour pouvoir planifier, rien ne vaut une bonne carte permettant de prendre en compte les éléments de contexte (batiments, réseaux hydrographique, viaires, transports biens, hommes et énergie...) mais d'une assez grande précision ! Et c'est là que le bât blesse !

Ils se sont donc penchés sur les techniques de télédétection à partir de l'imagerie HR de DigitalGlob et ont établi un workflow permettant de discriminer les zones de bâti humain. Ce qui est intéressant, c'est l'étape de traitement utilisant le moteur de reconnaissance d'image de Facebook basé sur un réseau de neurones artificiel ! Vous savez, le dernier truc à la mode qui ringardise le "machine learning" et ranime les rivalités des géants des nouvelles technologies ? L'air de rien, c'est en tout cas la première fois que j'entends parler de l'application concrète de ce nouveau mode de calcul au traitement de l'imagerie satellitaire. La méthodologie complète n'est pas détaillée mais pour en savoir plus, voyez l'article dédié.

Dommage que Facebook ne finance pas la mise aux normes DT/DICT, ça nous rendrait bien service aussi ;)

CompaReg

De plus en plus, des applications à la mode "dashboard" ou tableau de bord, donnent la main aux citoyens. Grâce à elles, l'internaute manipule leviers, agit sur les valeurs, pour voir les effets d'une prise de décision.

Dans une précédente revue, nous vous parlions de l'observatoire des métropoles qui facilite la comparaison des grandes villes, selon une déclinaison de thématiques, allant du revenu moyen par ménage au trafic routier à la consommation de beurre (!)

Aussi, l'application Regionator 3000 élaborée par Data Publica, vous permettait de voir quel était l'effet d'un découpage de l'Hexagone en régions selon les mobilités professionnelles entre départements.

CompaReg vous permet de voir, pour une région, quelles sont les régions similaires en Europe, du point de vue de la population, du PIB, de la rémunération des salariés, etc...

Un dendrogramme, dans l'onglet "graphes", vous permet même de voir les proximités les plus grandes entre les différentes régions.

C'est un bon moyen de connaître nos voisins et de mettre l'intelligence territoriale dans les mains de l'usager lambda.

Dans l'URL, il est écrit Shiny. Peut-on en déduire qu'elle a été réalisée dans le langage de statistiques R, et l'outil éponyme ? D'ailleurs, derrière tout ça, des algorithmes de clustering entrent sans doute en jeu.

QGIS Maps Design, "le" livre à lire sur QGIS


Certains d'entre nous utilisent QGIS depuis plus de 8 ans maintenant. Curieusement, malgré une grande expérience du logiciel, nous sommes atteints du syndrome "PhotoShop". QGIS offre de si nombreuses fonctionnalités que nous ne les utilisons jamais toutes.

Pourquoi aborder ce sujet? Il existe une très bonne documentation (merci aux traducteurs) sur les fonctionnalités offertes mais on ne voit pas toujours comment les combiner pour réaliser de belles cartes esthétiques et faisant sens.

Avec le livre  "QGIS Map Design" (en anglais),  vous obtiendrez de nombreuses clés vous permettant de devenir plus efficace dans l'utilisation du logiciel et d'améliorer considérablement la qualité de vos productions cartographiques.

Ce livre est co-écrit par Anita Graser (vous avez dû tomber un jour sur son blog) et par Gretchen Peterson, auteur de plusieurs livres sur les meilleures pratiques cartographiques ("Cartographer's Toolkit: Colors, Typography, Patterns" ou "GIS Cartography: A Guide to Effective Map Design, Second Edition")

Certains d'entre nous l'attendaient depuis des mois. Si vous n'êtes pas encore convaincu, allez à la table des matières sur le site officiel. Profitez de cet ouvrage pour acquérir une nouvelle pratique cartographique avec la sortie de la version 2.14 (Cf post un peu plus haut dans la RDP).

Le site geoawesomeness propose une sélection de 5 livres qui peuvent vous servir de support pour améliorer la qualité de vos productions cartographiques.

En bref

Commentaires

Commentaire: 

Bonjour et merci pour cette revue de presse.

Savez-vous à quelle date sera proposée la version standalone de Qgis 2.14 en français ? Car j'ai vu qu'elle est disponible dans plusieurs autres langues mais pas en français.

Commentaire: 

J'ai loupé un épisode? Je suis sur Ubuntu et quand j'ai installé QGIS 2.14, j'avais bien le français. A priori, tu sembles confondre le fait que le site qgis.org soit traduit en français avec le fait que le logiciel QGIS soit traduit en français. Ce sont deux choses indépendantes.

Tu as juste à télécharger la version standalone depuis la page anglaise http://qgis.org/en/site/forusers/download.html, à installer et QGIS sera en français ;)

 

Edit: La page française a aussi été mise à jour depuis (voir http://qgis.org/fr/site/forusers/download.html)

Commentaire: 

Bonjour.

Il semble que votre article comporte une erreur concernant la nouvelle version de QGis que vous décrivez en Long Term Release (LTR).

Hors, il semble que sur le site de QGis, la version LRT semble encore être la 2.8.8.

Est-ce bien ça ou bien me trompe-je ?

Commentaire: 

En effet, la version LTR pour le moment est bien la 2.8.X.

Mais une fois que QGIS 2.16 sortira, la version LTR sera la 2.14. Pour le moment, la 2.14 est juste une version normale, mais il faut juste attendre 3 mois pour qu'elle passe en LTR et remplace la 2.8.

Commentaire: 

Parfait ,merci beaucoup pour ces précisions !

Commentaire: 

Un communiqué vient de paraitre faisant état de l'abandon de la version 2.14 de QGis comme version LTR. Ce choix a été fait suite à la détection des problèmes cités ci-après :

"Les tests de QGIS 2.14 ont mis en exergue le problème de verrous exclusifs posés par QGIS sur les fichiers TAB et SHP. Ces verrous ont pour conséquences un blocage des fichiers dès l’ouverture dans une session QGIS rendant impossible la consultation pour une instance MapInfo (mais possible depuis une autre instance QGIS).

Ce problème ne se produit pas si le fichier ouvert est dans un répertoire en lecture seule.

Ceci est du (pour les TAB) à l’utilisation de gdal2 dans QGIS V2.14 qui permet le mode édition."

Il est a noter que la version QGis 2.16, qui devrait sortir fin juin, est sur les rang pour devenir la nouvelle version LTR.

Ajouter un commentaire