07 avr 2015

Cette semaine tous les membres de GeoTribu portent le même T-Shirt, peu fiers de sortir notre revue de presse en retard, nous nous prémunissons de la réaction de nos lecteurs. Très bonne lecture à tous!

(Source: Twitter, @geoawesomeness)

Accès direct à : Sorties de la semaine | Client | OpenStreetMap | Google | Représentation Carto | Conférences | Divers |

Sorties de la semaine

OpenLayers 3.4.0 est disponible

La version 3.4.0 d'OpenLayers est disponible depuis peu. Celle-ci apporte son lot de nouveautés et de corrections de bugs comme par exemple l'outil de dessin qui permet maintenant la création de cercles (exemple). (Source : Slashgeo)

 

Un géocodeur inversé hors-ligne en Python

Géocoder ? vu et revu ! En Python ? facile ! Et inversement ? hohoho. Hors-ligne ? ... Ah on fait moins le malin hein ?! Allez on est sympa, on vous file le lien vers la bibliothèque développée par Ajay Thampi qui met à disposition son géocodeur inversé hors ligne en python, en mettant en avant des performances séduisantes.

Source : Sam&Max

3DCityDB v3

La version 3 de la boîte à outils dédiée à la gestion du CityGML est sorti avec un sacré lot de nouveautés dont  le détail est ici.

Lizmap Web Client passe en version 2.11.0

LizMap Web Client passe en version 2.11.0 et s'offre par la même occasion une petite cure de traduction. En effet ce sont quatre nouvelles langues (italien, portugais, grec et espagnol) qui sont désormais disponibles, mais également de nouvelles fonctionnalités comme :

  • La possibilité de n'afficher que la carte
  • La possibilité d'exécuter du code javascript "personnel"
  • La possibilité de choisir les unités affichées lors du déplacement de la souris
  • ...

N'hésitez pas à faire remonter vos impressions à l'équipe de développeur !

Au passage, si vous utilisez docker et que vous souhaitez essayer Lizmap, n'hésitez pas à utiliser l'image docker-lizmap.

API Javascript Géoportail v2.1.2

Même si c'est une version mineure avec uniquement des corrections d'anomalies, les nouvelles versions sont tellement rares qu'on ne peut pas vous en parler. La liste exhaustive des nouveautés est disponible ici et l'annonce officielle par .

OpenRouteService fait peau neuve

Les plus vieux d'entre nous sur le projet OSM connaissent certainement OpenRouteService, c'était un des premiers services web à proposer du calcul d'itinéraire sur les données du projet. Puis le projet s'est petit à petit endormi et d'autres services sont arrivés comme OSRM ou GraphHopper. Et bien voila qu'après des années de silence, OpenRouteService refait surface. Et c'est le moins que l'on puisse dire, ils ont mis les bouchés doubles pour cette version 2.0.

Désormais, pas moins de 7 profils sont disponibles avec notamment de la voiture au vélo de route en passant par le VTT... Il est également possible de faire des cartes isochrones ou d'afficher les POI qui sont à proximité de l'itinéraire. Autre fonctionnalité intéressante, on peut dessiner des polygones pour désigner des zones où l'on ne souhaite pas passer. Bien sur, l'on peut exporter les résultats en GPX pour une utilisation en local.

Client

Mettre en évidence vos données avec Leaflet

Pour mettre en évidence une zone, il est une technique que je trouve particuliérement parlante et en plus visuellement belle. Il s'agit en quelque sorte d'un masque inversé qui consiste à assombrir toute la carte sauf bien évidemment la zone souhaitée.

Un plugin Leaflet nommé MaskCanvas permet d'aboutir de manière interactive à ce résultat. Un super plugin à garder sous le coude ! (source : Google Maps Mania)

 

 

OpenStreetMap

MapKibera

Le projet MapKibera ne vous est sûrement pas inconnu. Rapidement, il s'agit "d'impliquer les habitants du lieu pour réaliser une carte numérique de l’ensemble du bidonville afin de « rendre visible les invisibles »". Le tout est basé sur la contribution au sein de la plateforme OSM, cette semaine le journal Le Monde consacre un court article sur ce projet que je trouve particulièrement courageux. Nous vous invitons donc à la lecture de celui-ci.

Google

PAC-MAN

Google Maps a encore sévi cette année avec son traditionel canular du 1er Avril. Quoique cette année ils ont devancé tout le monde en le rendant disponible le 31 Mars. C'est les amoureux des jeux vidéos des années 80 qui vont être contents, car cette année vous pouvez transformer votre carte Google Maps en jeu Pac-Man. Si vous souhaitez savoir comment faire pour jouer au jeu Google Pac-Maps c'est expliqué par ici.

Représentation Cartographique

Amélioration de l'interaction avec les rendus de relief sur le web

Cette semaine nous vous proposons de visualiser la vidéo ci-dessous illustrant une proposition de plusieurs chercheurs sur l'amélioration d'une navigation interactive dans un portail cartographique représentant du relief. L'objectif est de permettre une meilleur perception du relief par les utilisateurs. Attention, ça peut donner un peu le mal de mer :) Pour plus d'informations nous vous invitons à lire l'article suivant.

Lightweight Relief Shearing for Enhanced Terrain Perception on Interactive Maps from Carto & Geovisualization OSU on Vimeo.

Carte céleste des migrations pendulaires

@matamix, "tripoteur de données" est un habitué des cartes originales. Il parvient souvent à constituer ou mettre la main sur des lots de données très intéressants.

Après avoir réalisé une carte de l'ensemble des chèvres présentes sur l'Hexagone, le voici qui revient avec une carte des transports domicile travail grâce aux données de l'enquête Ménage Déplacement de l'INSEE.

L'occasion pour lui d'expérimenter un script sous R délivré sur le site anglais spatial.ly de James Cheshire.

Pas moins d'un million de lignes ont été représentées, figurant une sorte de galaxie hexagonale.

C'est assez souvent que les cartes de flux passionnent la sphère géomatique : carte des amitiés facebook (aussi réalisée avec R), des liaisons aériennes entre continents, de la migration culturelle...Les cartes gagnent en dynamisme par ce mode de représentation.

Un minimalisme puissant

Ce sont des cartes tout aussi minimalistes que puissantes que voici.

Il est d'usage de représenter l'occupation du sol sur une même carte. Le choix de l'américain Michael Pecirno a été de considérer les dimensions du territoire américain comme autant de facettes en déclinant l'occupation du sol des USA en autant de cartes que de types d'occupation considérés. Chaque carte est donc assez minimale.

Un choix assez audacieux de sa part a été de ne pas représenter les limites de son pays mais les données en dessinent quand même les contours. Deux couleurs sont à chaque fois utilisées : une couleur claire et une couleur saturée en fonction du type d'occupation du sol.

Malgré tout, je pense que l'auteur de la carte aurait dû préciser que la couleur claire correspond à l'occupation du sol car cela n'est pas évident à première vue. En effet, sur la carte "Grass", on serait tentés de croire que c'est la couleur verte qui représente l'herbe alors que c'est le contraire.

En fait, j'ai compris pourquoi ces cartes minimales me fascinaient tant en regardant le ciel la nuit de Vendredi quand la Lune était pleine. N'est-ce pas sans rappeler comment notre satellite nous apparaît ? Comme quoi l'origine de l'impact d'une carte, parfois, nous est inconnue jusqu'à se révéler à nous par le plus grand hasard.

Pourrait-on parler de cartes lunaires ?

Conférences

Les journées de la recherche IGN

Fin mars se sont tenues les traditionnelles journées de la recherche de l'IGN, vous trouverez l'ensemble des présentations à la l'adresse suivante: http://recherche.ign.fr/jr/jr15.php. Elles sont classées par demi-journée thématique: session drones, session télédétection, session géodésie, session cartographie et géomatique.

Les Rencontres ASIT VD : Cartographie et services d'intervention

Le mois dernier se tenait à Lausanne la troisième Rencontre de l’ASIT VD (Association pour le système d'information du territoire vaudois), avec comme thème l'utilisation de la cartographie au sein des services d'urgence (ambulances, protection civile et pompiers).

Près de 80 personnes ont assisté à ces présentations sur cet aspect de la géomatique pour les services d'intervention. Si cela vous intéresse, je vous conseille de lire cet article paru il y a quelques mois sur l'utilisation d'un géoportail comme outil d'aide à l'intervention pour les pompiers.

A noter que la prochaine rencontre aura lieu en juin, avec comme sujet les drones - un clin d'oeil à la sortie du prochain album de Muse ?

Divers

La géographie vue par le créateur du "Dessous des cartes"

En quoi la géographie permet-elle de mieux comprendre notre monde? Vaste question me direz vous ! Jean-Christophe Victor nous propose quelques éléments de réponse au sein d'une interview effectuée sur TV5 monde. Vous apprendrez notamment qu'il y a 240 000 kilomètres de frontière dans le monde, rien que ça! La moitié de ces frontières ont été dessiné par deux états: la Grande Bretagne et la France, assez incroyable ces chiffres! Vous verrez également comment la carte devient un instrument de politique internationale, en étant porté comme pièce à conviction dans le conflit qui oppose la Chine au Japon sur l'archipel Senkaku.

En bref

Pour finir, un petit mot de clôture à tous nos fidèles lecteurs, nous savons que vous n'utilisez pas tous de Face de Gnu, du coup nous avons décidé d'annoncer la RDP sur Face De Bouc, retrouvez nous à l'adresse suivante : https://www.facebook.com/geotribu !

Ajouter un commentaire