27 mar 2015

Ami(e) lecteur/lectrice, cette semaine l'équipe de Geotribu vous a concocté une revue de presse un peu spéciale. Comme vous pouvez voir ci-dessous, certains cartographes avaient parfois des projets fous comme vouloir dessiner de très très grandes cartes. Cette semaine nous nous sommes pris au jeu pour réaliser une très grande revue de presse, histoire d'assouvir votre soif hebdomadaire de news. Bonne lecture!

Accès direct à : Sorties de la semaine | Client | Logiciel | OpenStreetMap | Open Data | Représentation Carto | Conférences | Divers |

Sorties de la semaine

Sortie de GeoServer 2.7

Décidément, ils sont actifs chez GeoServer. Après les versions mineures ces dernières semaines, GeoServer annonce sa version 2.7.

Alors quoi de neuf au menu ? Côté rendu, on peut désormais spécifier le mode de fusion entre deux couches parmi les classiques addition, multiplication, éclaircissement ... D'un autre côté, on note aussi de nombreuses améliorations sur le WPS : droits d'exécution, liste d'attente, limites ... Pour interroger les services WMS et WCS, on peut spécifier une date au format relatif, par exemple 'il y a 3 jours". N'hésitez pas à lire le changelog au complet si vous utilisez GeoServer et pensez à mettre à jour.

OpenLayers 3: un plugin Wordpress

Une majorité des membres de l'équipe Geotribu possède les compétences techniques pour programmer ou bidouiller mais il faut qu'une majorité croule aussi sous le travail! Alors lorsqu'on a besoin d'intégrer une carte sur un site web, nous sommes confrontés a deux choix :

  • Utiliser un plugin pour le logiciel de gestion de contenu, rapide et efficace en général
  • Développer pour répondre à un besoin personnalisé mais ce qui coûte plus cher (en temps surtout)

Si vous optez pour la première option, bonne nouvelle! En effet, Wordpress intègre maintenant dans le plugin OpenLayers le support de OpenLayers 3. On vous laisse allez voir sur le site du développeur du plugin ;)

Client

Créer une carte de chaleur online

Un bref tutoriel proposé par Makina Corpus sur la réalisation d'une carte de chaleur avec Leaflet côté client et Mapserver côté serveur. Pour les nons adeptes de ce type de carte, les cartes de chaleurs sont des représentations graphiques qui donnent à voir l'intensité d'une variable en la représentant dans une gamme de tons de couleurs sur une matrice à deux dimensions.

Logiciel

Vous prendrez bien un peu de Python ?

Une envie soudaine de programmer en python dans QGIS afin d'automatiser certaines tâches ? L'auteur du site geospatialpython.com vient de publier un livre intituler QGIS Python Programming Cookbook au édition Packt Publishing. Le contenu à l'air très intéressant : du scripting, de l'analyse vecteur à la manipulation des rasters et la création des cartes avec le composeur en passant par l'interaction avec l'utilisateur grâce aux formulaires QT.

Campagne de financement pour GRASS plugin

On vous l'annoncait en début du mois, Grass GIS sortait en version 7, et bien voila qu'un développeur de QGIS souhaite intégrer les nouveautés de GRASS au sein de QGIS. Il existe le plugin Grass pour la version 6 qui permet de charger les fichiers Grass, mais l'API ayant été cassée avec la nouvelle version, un gros développement est nécessaire afin de profiter des fonctionnalités de Grass 7 dans QGIS. C'est pourquoi une campagne de financement a été ouverte. L'objectif de 50% est déjà atteint en 3 jours ! Parmis les futurs nouveautés, on peut citer l'édition vecteur, que selon la vidéo à l'air très prometteur, n'est-ce pas ? Alors une petite donation ?

OpenStreetMap

Maptime

Je crois qu'on ne vous a jamais réellement parlé de Maptime dans nos Revues de presse ! So lets go! Maptime est née avec la suite d'une présentation d'Alyssa Wright au State of the Map US 2013. Sa présentation faisait le constat d'un manque de diversité dans les travaux réalisés à partir des données OSM. A la suite d'une petite réunion entre amis dans les bureaux de Stamen, ils décident de prendre le taureau par les cornes, Maptime prend forme. L'idée est simple, Maptime se définit comme un environnement ouvert accueillant un public avec des niveaux de connaissance différents, ils proposent entre autres des tutoriels, des workshops... un vrai laboratoire à idées.

Vous trouverez une carte des différents projets Maptime par ici. Notons, qu'il existe un projet en France, le projet MaptimeAlpes, je vous invite d'ailleurs à regarder la cartographie très bien réalisée, à base de D3.js sur l'évolution de la grippe de l'hiver dernier en France. Sinon jetez également un coup au Maptime Amsterdam, avec un projet très sympa de reconnaissance de pattern. Le projet est déposé sur Github.

Les cartes OpenStreetMap à tuiles vecteur à l'honneur

On vous parle régulièrement de tuiles vecteur mais cela ne vous parle pas toujours. On pourrait dire que c'est comme des tuiles images mais qu'on peut modifier côté navigateur (avec par exemple le style).

Nous vous invitons à refaire votre retard grâce à cette présentation de Dane Springmeyer de MapBox, un des développeurs principal de Mapnik. ESRI, le leader mondial en SIG classique, a même repris ce travail pour leur outil (voir source).

Pour vous donner aussi un autre effet "Wahou", nous vous invitons à visiter cette démo de Mapzen, une autre société orienté OSM et tuiles vecteur. Ils utilisent les tuiles conjointement à leur solution nommée Tangram déjà annoncée dès 2014 qui utilise WebGL (il vous faut un navigateur récent pour apprécier)

 Demo avec tuiles style "Tron"

 Dans un autre genre, remontez dans le temps avec une carte "old style" mais récente en cours de reconstitution en utilisant Mapbox Studio. Le résultat voulu est comme -ci-dessous. Allez voir l'article complet pour en savoir plus.

Image cable sous-marin

Open Data

Landsat: des images plein les nuages

Une des gros annonces récentes en matière de données est la possibilité depuis une instance (un serveur hébergé) chez Amazon d'utiliser directement les fichiers Landsat 8, les plus récents pour faire des traitements. Si vous n'êtes pas chez Amazon, vous aurez un très bon lot de consolation: une série d'outils pour rechercher et télécharger automatiquement des scènes Landsat. Un ensemble de sociétés ont collaborées avec Amazon et la NASA sur ce projet. Nous vous invitons ainsi à lire l'article officiel associé de Amazon.


Si vous êtes réfractaire à ces nouvelles solutions, gardez vos habitudes dans QGIS: recherchez les données Landsat via un plugin et faite une classification automatique des images

Représentation Cartographique

Représentations cartographiques: retour vers le passé

Comme souvent, une invention ne se fait que rarement avec une idée de génie qui n'a jamais existée antérieurement mais plutôt en redécouvrant avec une approche différente un sujet. Nous pensons pour cette raison, que remonter dans le temps pour s'inspirer du passé reste fondamental.

Ainsi, nous vous invitons à redécouvrir la première carte géologique datant de plus de 200 ans.

Ensuite, revenons à des classiques comme les cartes de Charles-Joseph Minard, géniales souvent mais parfois oubliées datant du XIXème siècle, consultables sur cet article.

Enfin, n'oublions pas une dernière information sur les travaux de Bertin, maître incontesté de la sémiologie graphique traditionnelle (le numérique bouleversant la donne dans certains cas). Nous remercions Laurent Jegou d'avoir réutilisé ces écrits et de mettre à disposition les variables rétiniennes de Bertin sous forme vectorisée plutôt que sous forme d'images parfois peu lisibles (également au format paysage).

Première édition de la carte Dufour

Si vous vous demandiez à quoi ressemblait la Suisse au milieu du XIXe siècle, vous avez maintenant la réponse grâce au géoportail de la confédération GeoAdmin. En effet, il est possible de visualiser en ligne la première édition de la carte Dufour, qui est en fait l’ancêtre des cartes nationales actuelles.

Carte Dufour

Pour la petite histoire, le Général Henri-Guillaume Dufour était le fondateur et le premier directeur du Bureau topographique fédéral, établit à Genève en 1838. Il a ainsi supervisé la publication de la première série de cartes officielles de la Suisse au 1:100'000, entre 1844 et 1864. Toutes les informations sur cette carte se trouvent dans la cartothèque de swisstopo.

Conférences

FOSS4G NA: vidéos, supports et retours d'expérience

Comme nous avons le FOSS4G francophone, les américains ont leur FOSS4G local appelé FOSS4G NA (North America)

Une partie importante des acteurs du géospatial étant américain (il y a aussi des français si on veut rester chauvin), cela permet d'avoir de nombreuses informations très intéressantes sans attendre le FOSS4G Monde en Septembre.

Les vidéos et les présentations de l'édition 2015 ont été mises en ligne. Allez sur le site officiel et profitez de la playlist Youtube ci-dessous.

 

Si tout ne vous paraît pas clair, certains retours sur l'événement pourront vous aider. Par exemple, avoir une idée de l'ambiance (point de vue d'un développeur Java) ou avoir un aperçu éclairé de Peter Batty (consultant très écouté dans le secteur du géospatial)

Nous avons particulièrement été intéressé par le BOF (Birds of a feather) sur la documentation évoqué dans cet article. Pour rappel, un BOF est une rencontre informelle rassemblant des gens intéressés pour discuter/échanger autour d'un centre d'interêt commun.

Divers

Visualiser vos fichiers GeoJSON en lignes de commande

Dans la famille Open Source, je demande le barbu ! Ca y'est nous avons atteint un cap dans la barbu geoattitude, à savoir la capacité de visualiser ses fichiers GeoJSON avec une ligne de commande. Comment ça me direz-vous ? Tout simplement avec une bibliothèque nommée GeoType. En plus de visualiser vos données, plusieurs options sont disponibles comme coloriser ou non le rendu ou encore zoomer sur une portion de la carte.

Bon, je ne suis pas certain que ce rendu "pixel" soit du gout de tout le monde mais c'est original !

GeoJSON: rappels et nouveautés liées à son écosystème

Comme d'habitude ou presque, nous avons vu sortir un article très pédagogique de Tom Mac Wright (il a aussi fait MapSchool.io pour rappel) sur le GeoJSON. Nous vous invitons à le consulter: il aborde beaucoup de problématiques comme les géométries, l'ordre des coordonnées, les limites du format sur la précision et la projection "unique" (les autres projections que WGS 84 sont possibles mais non officiellement encouragées), les performances soit en optimisant les géométries soit en les consommant via du streaming (oui, oui pensez "comme les vidéos"). Nous vous invitons à consulter cet article.

Il faut par ailleurs ajouter d'autres points.

Par exemple, même si le GeoJSON est un standard au moins en matière de cartographie en ligne, des organismes officiels peuvent être frileux à l'adopter. Il faut rappeler que sa définition est en cours d'évaluation par l'IETF (un organisme orienté standards web) avec un brouillon consultable sur Github

Il faut ajouter la présence du GeoJSON LD qui est est dérivé du JSON-LD (évoqué dans le premier article du topic) qui introduit du sémantique dans le GeoJSON (la gestion du temps en particulier). Cela est possible grâce au fait que le GeoJSON donne certaines règles mais reste suffisamment souple pour être étendu. Vous pouvez allez voir le travail en cours.

Enfin dans le cadre du travail sur les tuiles vecteur, des travaux ont été entamés pour avoir un format plus léger appelé Geobuf, sans perte d'informations lors de la compression d'un GeoJSON. Le TopoJSON reste plus petit comparativement mais cela reste prometteur. Allez voir quelques informations sur le sujet.

Dans tous les cas, "affaire à suivre!"

Election departementale : 2e round

Période électorale oblige, on s'intéresse toujours un peu dans le tipi aux p'tites cartes qui peuvent être proposées sur la question. @joelgombin est un grand habitué des questions électorales et plus particulièrement des questions soulevées par la montée du FN car il y consacre une thèse de doctorat depuis 2011. Dans le cadre de l'observatoire des radicalités politique de la Fondation Jean Jaures, il revient dans un article de libération, sur les scores FN par commune dans les départements du Vaucluse, de l'Aisne et des Côtes d'armor.
Grâce à des cartes par commune (produites avec R, sisi c'est possible avec le package leaflet par exemple), et au commentaire de @joelgombin on peut saisir un peu mieux certains ressorts électoraux dans ces départements. Un très beau boulot dans tous les sens du terme!

Sécurité informatique et administrations publiques

Plusieurs milliers de sites Internet de communes mal sécurisés ! C'est le constat alarmant qu'a dressé la Gazette des Communes en analysant simplement le code source ou les en-têtes de la page d’accueil. On ne parle donc pas ici de failles demandant des compétences informatiques poussées, c'est en gros un appel à se faire pirater !

Bon stop les critiques, surtout que nous ne sommes certainement pas exempt de tout reproche non plus et concentrons-nous sur ce qui nous intéresse à savoir la cartographie. Pour représenter les communes dont le site internet a été détecté comme vulnérable, la Gazette des Communes s'est appuyée sur le couple CartoDB et Leaflet.

Au final, nous avons une France couverte de pastilles dont la couleur est fonction de la vulnérabilité ! (merci à Xavier Lalande pour nous avoir suggéré cette news)

 

Geo-space-radio

Welcome sur le site Radioooo, mais qu'est-ce donc? Une cartoradiographie, c'est quoi ce truc? Une radio online, qui vous permet de voyager dans le temps et dans l'espace, grâce à une carte. En bref, vous pouvez écouter les chansons les plus populaires de chaque pays par décennie! C'est assez fun, je vous invite à essayer pendant vos tâches de géomatique ingrates qui ne demandent aucune réflexion! Plus d'infos par ici

 

Quand les abeilles se mettent à faire des cartes

Dans la famille des insectes, après les papillons cartographiques, je demande les abeilles ! Bon enfin, c'est pas vraiment les abeilles que l'on a la, mais plutôt leurs alvéoles. Il s'agit de l'œuvre du chinois Ren Ri. Il explique qu'il a pu obtenir ces résultats en changeant la position de la reine au sein de la ruche et il a ainsi pu démontrer les conséquences possibles de l'homme sur la nature.

En bref

Ajouter un commentaire