16 fév 2015

Cette semaine l'équipe à été atteinte de "JavaScriptose", une maladie contaminante qui consiste à parler de bibliothèque géospatiale côté client, basée sur JavaScript. On (re)voit Turf, une bibliothèque de traitement de données, comment OpenLayers 3 change de version comme de chemise ou presque, un nouveau Plugin Leaflet. QGIS bien qu'en Python et C++ est même atteint: on aborde les plugins qui exportent vers des pages en JavaScript.

Malgré le degré de contamination élevé, certains membres surement vaccinés à force de voyager échappent au virus en parlant de l'anniversaire Google Maps (encore que le non-libre puisse être considéré par certains comme une maladie)

D'autres contaminations sévissent en cette période hivernale: "la conférencite" si vous n'avez pas eu assez de réunions. Vous pourrez ainsi allez à GeoCom, rencontre dédiée à la communauté geOrchestra et les RMLL (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre) pour les libristes acharnés et moins acharnés.

Enfin, on termine avec un syndrôme récurent à l'année, la "mélangite" parfois appellée "pelle-mêlite" et plus rarement appelée "fainéantite légère" qui consiste à faire un mix des restes de news inclassables dans un topic commun ou bien présente ici par manque de temps pour rédiger.

Accès direct à : Sorties de la semaine | Client | Logiciel | Google | Conférences | Divers |

Sorties de la semaine

Turf passe en version 1.4.0

Turf, la librairie JavaScript qui vous permet de faire du SIG dans votre navigateur passe en version 1.4.0. Au menu quelques nouvelles fonctionnalités comme :

  • turf.pointOnLine qui à partir d'un point, vous permet de trouver le point le plus proche d'une ligne
  • turf.line-distance qui vous permet de calculer la distance géodésique d'une ligne
  • ou encore turf.area pour le calcul d'aire

Vous pouvez d'ailleurs réadmirer l'exemple de la semaine dernière utilisant conjointement le calcul d'itinéraire avec un modèle d'élévation.

Si vous ne connaissez pas encore cette fabuleuse bibliothèque qu'est Turf.js, c'est le moment de vous y pencher ;)

OpenLayers passe déjà en version 3.2.1

Vous allez être étonné mais OpenLayers 3 est déjà en 3.2.0 et nous n'avons pas parlé avant ni même de la version 3.1.0. Pourtant l'un de nos contributeurs connait bien le sujet, pourquoi?

Il faut comprendre que comme vous vous êtes habitués à avoir des versions de navigateur évoluant rapidement, un choix a été fait au sein de l'équipe de développement: un nouvelle version tous les mois avec un numéro de version évoluant plus rapidement.

Vous allez nous dire: comment je vais faire ce n'est pas stable, je ne vais jamais pouvoir l'utiliser dans mes projets. En fait, chaque nouvelle version corrige des erreurs et ajoute quelques fonctionnalités supplémentaires mais ne casse rien (sauf régression). Ainsi, la version 3.2.0 est sortie il y à peine 10 jours dernière et suite à un bug corrigé, une version 3.2.1 est arrivée. En Mars, on passera en version 3.3.0!

Rien de plus excitant pour nous de voir le projet évolué rapidement quand on avait attendu la première version de OpenLayers 3 et que la version 2 n'évoluait plus beaucoup. Allez récupérer la dernière version sur le dépôt OpenLayers 3 sur Github.

Client

Une ligne en 3D dans Leaflet

Kekscom, le talentueux créateur de OSMBuildings, nous offre L.Line3, un nouveau plugin pour Leaflet. Celui-ci permet de créer des lignes en (fausse) 3D. Le résultat est tout simplement bluffant !

Logiciel

Publiez vos cartes sur le web avec QGIS !

On vous parle souvent de QGIS Serveur pour publier vos cartes. Mais sachez que vous pouvez aussi publier des cartes interactives avec des plugins QGIS. Il existe actuellement au moins trois plugins qui permettent l'exportation d'une carte vers le web.

Ils ont des noms assez évocateurs : Qgis2Leaf, ExportToOpenLayers3, Qgis2ThreeJS. Les deux premiers permettent d'exporter en utilisant Leaflet ou OpenLayers et sont donc plus adaptés pour la 2D. Le troisième quant à lui utilise la librairie ThreeJS qui se focus sur la 3D. Si vous avez un MNT et une couche thématique, ce plugin vous permet très facilement de faire un drappage et de le publier sur le web. Le plugin vaut le coup d'œil :

 A noter qu'il existe plusieurs autres plugins d'exportations. Par exemple, QTiles permet de générer les tuiles d'un projet QGIS.

Google

Google Maps, déjà 10 ans

Google Maps a 10 ans ! On peut dire que cela ne nous rajeunit pas. Je me souviens encore de la fin de mon stage de Master 2 pendant lequel je découvrais avec émerveillement cette nouvelle approche de la carte sur le web. Il faut dire que je venais de terminer un projet CartoWeb (que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre :D). Bon arrête de raconter ta vie et revenons en aux faits.

En 10 ans Google Maps n'a cessé d'évoluer aussi bien d'un point de vue technologique que du point de vue des débouchés économiques potentiels ! Comment résumer toutes ces années en image ? Je vous laisse le soin de parcourir les planches ci-dessous.

Conférences

GeoCom 2015 se fera en Alsace

Grâce au partenariat de CIGAL, GeoCom, le meeting annuel de la communauté du projet geOrchestra, se tiendra cette année en Alsace. Les dates exactes ne semblent pas encore fixées mais cela se fera très probablement fin Juin. Afin d'aider au mieux les organisateurs à définir les axes de cette rencontre, n'hésitez pas à remplir ce questionnaire.

Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2015

Les Recontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL), un des rendez-vous majeurs de l'Open Source, se tiendra du 4 au 10 Juillet à Beauvais. Les thématiques proposées.

Au programme sont prévues :

  • Des conférences données par des personnalités de la communauté du libre ou du numérique,
  • Des tables rondes et conférences retranscrites et traduites simultanément en plusieurs langues,
  • Des témoignages des grandes migrations opérées vers les logiciels libres ou open source : Munich (Allemagne), Valence (Espagne), Argentine...
  • Des conférenciers spécialisés dans les différents thèmes abordés : Entreprises et Collectivités, Société, Sécurité, Développement logiciel, Infrastructure, Arts et culture, Santé, Éducation, Open data, Do-It-Yourself et matériel libre.
  • Des animations et ateliers interactifs avec le public orchestrés par les associations / acteurs du Libre,
  • Des événements festifs : le traditionnel « Repas du Libre », des parcours découverte de la Picardie, des spectacles de culture libre et des nocturnes avec le Festival des Arts Numeriques Libres.

Les grandes thématiques de cette rencontre sont les suivantes :

  • Société
  • Entreprises et administrations
    Sécurité
  • Développement logiciel et systèmes d’information
  • Infrastructure
  • Art, culture, media
  • Santé
  • Sciences et formation
  • Matériel libre, hacking, making

Comme vous pouvez le constater, les thèmes sont plutôt larges. Si cela vous intéresse et que vous souhaitez intervenir, sachez que vous avez jusqu'au 31 Mars pour soumettre votre proposition.

 

Divers

Une demande qui laissera sa trace dans l'histoire

C'est une drôle de demande en mariage qu'un japonais dénommé Yassan a faite. En 2010, il laisse sa petite amie pour s'aventurer à pied à travers l'île du Soleil Levant. Il utilisera aussi un peu de voiture, de vélo et même un ferry. Le côté insolite dans sa démarche, c'est qu'il a embarqué lors de son aventure un GPS.

Une fois rentré à la maison, il charge sa trace, la superpose à Google Maps et voici le côté insolite - vous rêviez de le faire, tant pis, quelqu'un l'a déjà fait ! - son itinéraire était défini de telle façon que ça dessine les lettres suivantes :

Evidemment, sa compagne n'a pu qu'accepter après tant d'efforts de sa part.

C'est en 2008 que ce fou du GPS a quitté son travail pour se consacrer entièrement à cette activité : dessiner par la seule action de marcher. Sa page présente ses différentes oeuvres. Ce n'est apparemment pas le seul. De par le monde, une communauté d'auto-proclamés (bien qu'ils puissent se déplacer aussi à pied) GPS artists s'amusent à laisser leurs traces dans les villes, les campagnes.

Ca m'a rappelé une slide nichée dans une présentation d'Oslandia où figurait la mascotte de PostgreSQL :

 

La vache !

Quand on est un éleveur et qu'on s'ennuie, que fait-on ? On embarque dans son truck, on mène son bétail par le bout du museau avec de la nourriture et on prend soin de filmer tout ça avec un drone.

Après le GPS art, voici le temps du Drone Art. Décidément..

Derek Klingenberg est un fermier du Kansas qui aime bien s'amuser avec ton troupeau. Il est l'auteur de plusieurs vidéos virales où il met en scène avec virtuosité ses bêtes. 

Ici, il dirige 200 bêtes au volant de son truck, en leur laissant de la nourriture à des points stratégiques, de sorte à leur faire dessiner des choses. 

Ca me rappelle cette performance sympa où des bergers faisaient la même chose, non pas avec des bovins, mais des ovins. Mais cette vidéo, réalisée par Samung, serait apparemment fake.

 

En bref

  • Un avis comparé ArcGIS vs QGIS d'un prestataire utilisant les deux. Appréciez les commentaires ;)
  • 12, c'est le nombre de lignes de code qu'il vous faut pour afficher un projet QGIS en dehors de son interface habituelle. Merci à Kartoza pour ce billet !
  • Quand on fait de l'OpenData, faire du "Data Porn" c'est rendre attirante, "sexy" des données. Dans un autre registre, découvrez une "map Porn" pour voir une cartographie à propos de la législation sur la pornographie.
  • MapServer passe en version 7.0 beta
  • Vous connaissez ce que signifie Docker et vous cherchez une image PostgreSQL/PostGIS ? C'est par ici (merci Vincent)

Ajouter un commentaire