05 déc 2014

17h15 : la GeoRDP est en carafe, il faut boucler et publier, mais toujours pas d'intro. Hop un petit tour sur internet et voilà que je tombe sur un tutoriel :

"Savoir comment écrire une introduction est un élément supplémentaire dans le processus de rédaction d'un article de recherche. L'introduction débute par une vision globale puis se concentre sur votre domaine d'étude particulier, en expliquant la logique de chaque étape. Voyez-la comme une pyramide inversée, vous commencez avec une vision globale puis vous vous approchez de l'hypothèse ou de l'énonciation de la thèse qui devrait finaliser l'introduction. Dans l'introduction, vous informez le lecteur sur la logique sous-jacente  du travail et vous légitimez votre travail en tant qu'élément essentiel de la recherche dans ce domaine."

Non parce-que vous croyez que c'est facile vous de rédiger une intro toutes les semaines ? Pour comprendre l'information géographique, il y a bien MapSchool. Mais toujours pas de IntroSchool. Remarquez, c'est une idée ! Je tiens un concept ! Pour la semaine prochaine, j'attends vos propositions d'introduction (édito) et je publie la plus farfelue, promis !

Allez, bonne lecture et surtout bon week-end !

Accès direct à : Sorties de la semaine | Client | Logiciel | OpenStreetMap | Open Data | Représentation Carto | Divers |

Sorties de la semaine

Google Street View dans Qgis

Je reste impressionné par le dynamisme de la communauté QGIS. Pas une semaine ne passe sans qu'un nouveau plugin ou une nouvelle fonctionnalité ne soit publié ! C'est le cas par exemple de go2streetview, un plugin QGIS qui passe en version 5.0. Comme son nom l'indique, ce plugin permet l'affichage de Google Street View directement dans QGIS. A vous les vues à 360° !

Client

Représenter 6 milliards de tweets sur une carte

6 milliards, c'est le nombre de tweets géolocalisés qui ont été enregistrés par Eric Fischer depuis 3 ans et demi. De ces 6 milliards de points est née une carte particulièrement intéressante ! Intéressante tout d'abord car Eric Fisher nous explique comment parvenir à obtenir cette carte. Intéressante aussi car elle met en avant les points chauds de twitter ! Au final, je pensais ce réseau social bien plus étendu mais il est en réalité assez peu (géographiquement) développé.

Logiciel

QGIS 2.6.x : documentation mise à jour

Les logiciels c'est bien, une documentation complète (développeur & utilisateur) c'est mieux ! A ce titre QGIS fait figure de bon élève, la documentation sur la 2.6.x ayant été mise à jour quelques temps après la sortie officielle.

Si vous n'avez pas les compétences requises pour contribuer au développement informatique, vous avez certaineemnt celles de participer à la rédaction ou à la traduction / adaptation des documentations. La version française est d'ailleurs toujours preneuse des bonnes âmes. C'est ça aussi le monde du libre et du collaboratif.

OpenStreetMap

Habillez-vous avec OpenStreetMap

Pour beaucoup OpenStreetMap (OSM) n'est qu'un fond de carte. Mais en réalité, cette base de données géographique peut servir à bien d'autres choses. Preuve en est, ce projet nommé Monochōme, qui propose une ligne de vêtements dont les motifs proviennent d'OSM. L'avantage c'est que vous n'aurez plus besoin de carte pour partir en vacance. Néanmoins, le prix n'est pas donné ! Mais que ne ferait-on pas pour être à l'avant garde de la mode ! (Source : CityLab)

Nouvelle fonctionnalité pour le site OpenStreetMap

Depuis peu, une nouvelle fonctionnalité est disponible sur l'interface cartographique d'OpenStreetMap. Vous ne l'avez peut-être pas remarqué, car elle est plutôt discrète, mais pourtant particulièrement utile. De quoi s'agit-il ? Tout simplement de cette nouvelle icône en forme de point d'intérrogation située à droite de l'écran. Une fois activée, celle-ci permet d'interroger la base de données. Après un clic sur la carte, les informations relatives aux objets alentour s'afficheront alors. C'est en tout cas une nouvelle fonctionnalité bien utile !

Open Data

L'Open Data, c'est quoi ?

Datarmor, non ce n'est pas un film d'horreur mais juste le portail Open Data des Côtes d'Armor, héhé... Une petite vidéo de rappel sur ce qu'est l'Open Data, simple, rapide, efficace ! A réciter par coeur chaque matin sous la douche !

Si vous êtes intéressé par le sujet et friand des explications animées en vidéos, rappelons celles-ci :

Représentation Cartographique

Cartes anciennes

Cette semaine, nous vous proposons un jeu pour tester vos connaissances, ou plutôt devrais-je dire votre capacité de reconnaissance d'un territoire à travers des représentations cartographiques issues de cartes anciennes! Ce petit jeu, bien sympa, est proposé par le site medievalists.net.

Les précipitations: paramètre d'un cartogramme

Pourquoi je suis tombé malade au mois de Novembre, j'ai trouvé une réponse cartographique à ma question, il semblerait n'aime pas la pluie et l'humidité :) Plus d'informations sur cette réponse cartographique par ici !

 

Divers

mapschool : une introduction libre à la cartographie

Décrire notre métier n'est pas chose facile. Tellement d'applications, de concepts et de spécialités ! Pourtant le site mapschool a réussi le tour de force de présenter de manière simple et imagée ce qu'est la cartographie. Les textes sont clairs, bien écrits et abondamment illustrés ! Sont notamment abordés les différents types de données, les projections ou encore la sémiologie graphique. En somme une super introduction à notre domaine que je vous laisse découvrir.

Matière Cinéma : paysages cinématographiques

En ce moment se déroule à Aix en Provence, dans l'espace Seconde Nature, une exposition intitulée Matière Cinéma.

Cette exposition est consacrée à des oeuvres d'art qui donnent une certaine matérialité aux films. On peut considérer que le dénominateur commun des films est qu'ils se déroulent dans un espace à trois dimensions : l'espace plan 2D et le temps. Elle montre aussi des oeuvres qui se saisissent des procédés cinématographiques dans des outils multimédias qui, a priori, n'ont rien à voir avec le milieu cinématographique.

Beaucoup s'impatientent quant à l'arrivée du nouvel épisode de la saga Star Wars. Cette oeuvre retranscrit un time lapse photographique de Star Wars sous la forme d'une cité en trois dimensions. J'imagine que chaque image a été synthétisée sous la forme d'un code barre en longueur dont le niveau de gris retranscrit la luminosité globale au méridien de l'image considéré. Ca n'est pas sans rappeler la scène de course-poursuite sur l'Étoile de la Mort

 

En voici un autre concernant Citizen Kane. J'imagine que c'est sur ce type d'image a été effectuée l'impression 3D. Elle constitue sans doute le modèle numérique de terrain sur lequel s'appuie l'impression 3D ci-dessus.

Matière Cinéma : Google Street View pour parcourir les lieux d'un tournage

Dans une pièce attenante de l'exposition, deux oeuvres d'art auraient retenu l'attention de tout féru de géomatique.

La première est constituée de deux vidéos appelées "Twin Peaks All Over The States" et "Lost" par Yannick Vallet.

Une de celles-ci était un film réalisé avec Google Street View. Muni de cet outil, l'auteur de la vidéo explique qu'il a conçu une sorte de vidéo-hommage à David Lynch, en particulier "Twin Peaks" dont le titre lui a servi de base pour parcourir les différents pics des USA et ainsi obtenir une vidéo panoramique accélérée de ce voyage virtuel. Dans ce dernier, on est embarqués sur une route qui s'apparente de près à la mythique route 66.

Une autre vidéo tient aussi place sur une route en forêt, qui me rappelle une scène du film Mulholland Drive.

 

Matière Cinéma : Google Earth et recomposer le travelling d'un film

Une autre installation, plus impressionnante encore, appelée "Google Earth Movies" d'Émilie Brout et Maxime Marion, se saisit de l'outil Google Earth pour recomposer les scènes d'un film. Ici, il s'agit d'une scène d'un film de Fellini qui se déroule à Rome. Je n'ai malheureusement pas pu prendre en photo le travelling emblématique en hélicoptère qui ouvre le film Shining en suivant en plongée la voiture de Jack Torrance. J'avais pu tout de suite reconnaître le film grâce à la bande son de la cinquième Symphonie de Berlioz.

 

Voici le lien vers la vidéo Youtube compilant les scènes de différents films.

Pour moi, toutes ces oeuvres sont typiques du mouvement de hacking, qui réclame ici, bien plus que des compétences techniques en programmation, de la patience, de la ténacité et beaucoup d'imagination. Il s'agit chez toutes de détourner des outils de leur usage quotidien.

Ajouter un commentaire